Plusieurs autres textes
sont à venir

LE DERNIER TOIT, POINT FINAL.

UNE LUEUR AU BOUT DU TUNNEL … M. DAVID HEURTEL.
LES INGÉNIEURS AU DOSSIER S’ÉNERVENT ET S’AGITENT.
DES PIÈGES À L’HORIZON

L’Architecte Roger Taillibert veut voir « SON TOIT LÉGER ET RÉTRACTABLE »

M. Taillibert, « le maudit français », blâmé à tort par le regretté Juge Malouf, en a marre d’être notre souffre douleur depuis le 12 avril 1974 et de nos agissements irresponsables envers son œuvre magistrale du Parc Olympique. Il n’est pas une Entreprise qui veut construire. Il est l’Architecte concepteur qui veut nous donner les plans et devis d’architecture et de génie de son Toit, avec ses Architectes et les Ingénieurs de Freyssinet France. Cette équipe veut définir la méthode de construction pour qu’une Entreprise d’ici construise ce seul Toit approprié à cet Ensemble qui aurait dû être installé dès la fin des Jeux de 1976.

Avec M. Jean Drapeau, l’Architecte Taillibert et ma Division du Parc Olympique en charge, à date nous aurions économisé $2 Milliards et M. Jean Drapeau aurait réalisé son meilleur projet et prouvé que les Jeux pouvaient s’autofinancer.

Oubliez les $1,352 Milliards indiqués comme « Coûts de construction pour le Parc Olympique » sur le site de la RIO. Elle avait plutôt dépensé en octobre 2006 $2,402 Milliards sans compter les $Millions consentis pour l’entretien du Toit et autres bricoles.

Je suis fier d’avoir fait changer des choses en 2010 et mon travail n’est pas terminé. Je l’ai promis à M. Drapeau et je me suis exécuté avec plus de 150 textes, non équivoques et sans coupures journalistiques à l’adresse www.stadeolympiquemontreal.ca.



 

Entrevue à Canal Argent, 25 août 2011

Je n’ai pas hésité à déclarer lors de mon entrevue le 25 août dernier à Canal Argent : « La RIO ce qu’elle dit, moi je m’en fous un peu, parce que c’est une grande tromperie depuis 35 ans la RIO. Cela fait $2 Milliards qu’elle gaspille sur le dos de M. Taillibert et M. Drapeau et elle ne veut pas demander à l’Architecte de terminer son œuvre telle que conçue… » .

Voici le Mât et le Stade coiffé du Toit rétractable version Taillibert modifiée maladroitement par Lavalin, tel que publiés par Gallimard Loisirs – Prouesses du 20ième siècle en octobre 2008.

 

Dommage que nous pouvons y lire : … … Surnommé « l’éléphant blanc », avec sa tour dressée telle une trompe vers le ciel, le stade reste l’un des monuments les plus hauts de Montréal, symbole des rêves de grandeur de la ville mais aussi de la dérive financière qui en a entaché la réalisation.

Oui, des rêves de grandeur d’une Ville Olympique – « Montréal sous M. Drapeau ».

Oui, une déroute honteuse, financière et technique signée « Québec, le PLQ et sa trompeuse RIO ».


 

Une Œuvre patrimoniale … maintenant « Le Symbole de Montréal »

Mme Maya Raic, Présidente du Conseil d’administration de la RIO annonçait le 22 juin 2011 la nomination du 12ième Président de la RIO et terminait son communiqué « Grâce à son leadership, M. David Heurtel assurera certainement la relance de nos activités ainsi que le rayonnement de nos installations patrimoniales » .

Bravo Mme Raic de confirmer que vous en étiez au point mort, ce que je décrie depuis longtemps.

Bravo de reconnaître que le Parc Olympique fait partie du patrimoine de Montréal.

Vous savez que personne ne peut toucher ou modifier un bien patrimonial, un bien culturel à l’exception de son concepteur. Ici, le concepteur s’appelle Roger Taillibert, non pas Lavalin, ni Dessau. Personne. La RIO l’a-t-elle oubliée ? Le PLQ l’a-t-il oublié ?

Ce n’est pas sans raisons que M. Vincent Galibois de Québec écrivait à deux reprises à M. Jean Charest, notre Premier Ministre du Québec en 2008 et 2010 : « Le Stade olympique de Montréal, ainsi que tous les bâtiments du Parc Olympique, devraient être sous la protection de la Loi sur les biens culturels et ainsi bénéficier du patrimoine protégé. Nous avons un bijou d’architecture entre les mains, il est de notre devoir de s’assurer de sa conservation. … … On ne laisse pas finir un ‘’Riopelle’’ par un peintre en bâtiment ! Agissez ! » Pour voir ces lettres cliquez ici pour celle du 20 juillet 2010 et ici pour celle du 15 juillet 2008. (DT09)

M. Taillibert en rajoute.- M. Taillibert répondit à TVA Nouvelles vendredi dernier le 26 août 2011, j’étais présent : « Vous allez prendre une peinture de Picasso qui n’est pas terminée et vous allez la terminer vous-même. Non, vous croyez qu’elle aura la même valeur ? »



 

La RIO est-elle sourde ?

À TVA Nouvelles le 26 août 2011, M. Charles Faribault affirmait : « Loin d’être déclassée, la solution Taillibert pour le Toit du Stade pourrait être finalement réalisée 40 ans après les Jeux. La RIO souhaite qu’on lui soumette toutes les options, celle de Taillibert comme les autres » . Pour écouter cette entrevue, cliquez ici .

Et Madame de la RIO de commenter : « On regarde toutes les options présentement. On n’a pas de préférence, de parti pris » .

Ceci est dit dans le cadre de l’Appel d’offres qui a débuté en août 2004, mijoté « à la sauce RIO et les Ingénieurs au dossier » où j’ai annoncé les gagnants 2 ans avant en juillet 2002 … sans me tromper !

Une œuvre patrimoniale oblige que l’œuvre soit terminée par son concepteur uniquement ! « La RIO regarde toutes les options » alors qu’elle doit concentrer ses efforts sur une seule, le respect de son concepteur, le Toit original ! Quel Architecte construit ou a construit de tels Toits dans le monde ? Il n’y en a qu’un : « Roger Taillibert ». Québécois, cherchez et vous verrez.

J’ai eu bien raison de dire que l’Appel d’offres en cours est mauvais, inutile et honteux. Pour écouter mon entrevue du 25 août 2011 à Canal Argent, cliquez ici.

Est-ce que M. Taillibert va soumissionner sur le 5ième Toit de « son Stade » ?

Une question qui m’est fréquemment posée. Madame de la RIO dit que « la RIO regardera toutes les solutions, y compris celle de M. Taillibert ». Mais elle n’a rien compris !

La RIO dit qu’elle est ouverte à tous les Toits, même celui de M. Taillibert. Elle a à ses trousses Lavalin le puissant avec 2 toits déficients déjà et Dessau issu de l’ancienne firme Desjardins-Sauriol.

M. Taillibert ne construit pas. Il n’a pas de compagnie de construction. Il est Architecte et possède une Agence regroupant des Architectes et des Ingénieurs pour concevoir, calculer, faire des plans et devis et trouver des méthodes de construire ses projets, point à la ligne.

Demanderions-nous « au peintre Picasso » de soumettre un prix sur une de ses œuvres ? C’est ridicule, voire même impensable. Pas à la RIO muselée ou influencée par nos Ingénieurs réputés.

Notre seule option possible et c’est ma recommandation que vous retrouvez partout dans mes textes :

Une simple résolution de la RIO

engageant M. Taillibert, ses Architectes et les Ingénieurs de Freyssinet France pour nous fournir plans, devis et méthode de construction.

Après avoir inspecté et validé la structure du Stade et du Mât, nous aurions les plans et devis en moins de 6 mois. 12 mois sont nécessaires pour fabriquer la toile et le Toit serait en l’air en moins de 2 ans

POUR UN COÛT de $60 à 70 Millions, moins de $100.

Avec ces documents, nous n’aurions qu’à mandater une Entreprise, non pas un bureau d’Ingénieurs, pour le construire

en confiant à l’équipe Taillibert/Freyssinet la surveillance des travaux pour que leurs plans et devis soient suivis … …

et pour sauver de gros sous confier à cette équipe la responsabilité de procéder au pré-achat de la toile, des câbles et de la quincaillerie de support.

… … Nous aurons respecté le concepteur et son œuvre patrimoniale.

L’appétit de certains ne se dément pas et la RIO peine à y voir clair.

Je sais. La loi du Québec exige un Architecte et un Ingénieur d’ici pour répondre d’eux. Un parrain quoi. M. Taillibert est assez grand pour savoir qui choisir !



 

Les Ingénieurs-conseils du Québec « proches ou amis » s’énervent. TVA est-il dans le coup ?

Dès que j’eus déclaré par 2 fois à Canal Argent jeudi dernier, 25 août 2011 que « le seul Toit à construire est le Toit Taillibert. Demandons-lui et aux Ingénieurs de Freyssinet de nous donner plans, devis et méthode de construction, puis désignons une ENTREPRISE d’ici pour la construction » , bizarrement dès le lendemain matin, un de mes Ingénieurs de 1973-1975 endossant le Toit Delaney-Dessau téléphona à M. Taillibert pour lui demander de s’associer à la firme d’Ingénieurs-conseils Dessau. Cet Ingénieur voulait le rencontrer de toute urgence. M. Taillibert refusa catégoriquement.

Deux heures plus tard, TVA Nouvelles se rendait chez M. Taillibert à St-Sauveur pour lui poser la même question ! M. Taillibert refusa encore. J’étais présent.

M. Taillibert s’abaissera-t-il à faire revoir ses spécifications par des Ingénieurs qui ont prouvé être impuissants dans cette technique et l’ont tenu à l’écart de son projet ? Je connais la réponse. Non.

J’ai été troublé d’entendre M. Taillibert me dire mercredi le 10 août dernier : « J’ai reçu à Paris un téléphone de M. François Delaney (du Toit Delaney-Dessau) qui m’affirma qu’il maîtrisait ” CANAL Argent ” » !?!?

Y aurait-t-il une grosse machine derrière tout ce processus inutile et miné d’avance ?



 

La lueur au bout du tunnel – Un nouveau Président-Directeur-Général

Le nouveau PDG de la RIO est jeune et plein d’énergie. Homme de culture, il sait ce que veut dire « un bien patrimonial ». Il connaît plusieurs grandioses projets internationaux, y compris le nom des Architectes créateurs » ?

Que M. Heurtel 12ième Président de la RIO ait déjà rencontré l’Architecte Taillibert alors que les 11 précédents n’ont pas cru bon de le faire, je dis Bravo. Nous sommes sur la bonne voie.

Quant à moi, une lueur m’apparaît au bout du tunnel et je n’aurai pas peiné pour rien.

M. David Heurtel - Nouveau PDG de la RIO depuis le 22 juin 2011
M. David Heurtel
Nouveau PDG de la RIO
depuis le 22 juin 2011

 

Attention aux pièges

1) Le site de la firme d’Ingénieurs Dessau qui semble insister pour s’associer à M. Taillibert (c’est de bonne guerre) indique que M. Lucien Bouchard est Administrateur de société sur le Conseil consultatif de Dessau.

2) Quant à Lavalin, j’ai déjà entendu cette expression de chez nous « Jamais deux sans trois ! » … avec ses deux Toits (le premier enlevé et le deuxième abandonné). Pourtant M. Taillibert a déclaré que les Ingénieurs de Lavalin n’ont pas construit de Stades depuis les Jeux de 1976.

3) CKAC et la Vraie Vérité sur le Stade.- Un fait bizarre. M. Mario Bertrand, ancien chef de cabinet du Premier Ministre M. Robert Bourassa et Président du Festival Juste pour rire depuis septembre 2010, siège sur le Comité des perspectives stratégiques de COGECO, propriétaire de CKAC qui vient de changer d’orientation de sport à la circulation. CKAC recevra $1,5 Millions par année de messages publicitaires du Ministère des Transports du Québec. Le MTQ et Infrastructure Québec qui chapeaute l’inutile Appel d’offres du Toit du Stade sont-ils si distants ? Ainsi le Stade perd de ses ardents défenseurs !



 

Pour conclure …

… C’est évident que le désastre technique et financier du Stade fait voir des acteurs bien connus – Lavalin + RIO + PLQ. Avec l’avis d’intention de l’été dernier un nouveau joueur est entré dans la danse « Dessau » avec le Toit Delaney dans sa valise.

Malgré ces faits, j’ai confiance que la RIO avec son nouveau PDG, M. David Heurtel, empruntera la bonne route, l’unique, la plus économique, la plus spectaculaire en faisant appel à l’Architecte Taillibert pour terminer son oeuvre et en bout de piste M. JEAN DRAPEAU LE VISIONNAIRE AURA EU RAISON.


Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce 28 août 2011


Note.- J’écris ce texte et fais mes recommandations à titre d’un des 3 pionniers de ce projet et du premier Ingénieur à qui M. Drapeau fit appel en mars 1971 pour réaliser avec lui les premiers plans du Stade de façon à ce qu’ils conviennent d’abord au Baseball et ensuite à la tenue des Jeux Olympiques.






Les trois pionniers lors de l’annonce des projets le 6 avril 1972
Mes. Jean Drapeau, Claude Phaneuf et Roger Taillibert






Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf