Les textes

K02 - Notre échéancier des études et travaux
K22 - L’Université de la technique a servi à quoi ?
K26 - Pourquoi la préfabrication ? Pourquoi les français ?
K28 - Le Vélodrome est terminé... Le COJO prend possession du Stade
K29 - Des études - Des mandats - L’omniprésence d’ingénieurs, de firmes d’ingénieurs
K30 - Les Expos vantent notre Stade et partent
K31 - La RIO contrôle l’information, trompe l’Histoire et joue à la chaise musicale
K.51 La grande tromperie
K.52 À l’Entreprise Charles Duranceau – Chapeau
K.53 À l’entreprise Schokbéton - Chapeau
K.54 Lavalin, le puissant
K.55 Le rôle des partis politiques
K.56 Les Québécois se souviennent
Plusieurs autres textes
sont à venir

Dossier : Le Parc Olympique de Montréal
POURQUOI IL N’Y AURA PAS D’ENQUÊTE PUBLIQUE
SUR LA CONSTRUCTION ?

Vous trouvez la réponse ici sur mon site www.stadeolympiquemontreal.ca où je révèle la Vraie Vérité sur le fiasco technique et financier typiquement et uniquement Québécois du dossier des Installations du Parc Olympique de Montréal. Déjà près de 50,000 Québécois ont consulté plus de 135 000 pages de mon site en août 2011. Il s’en trouvera sûrement un qui demandera d’enquêter ce dossier et ça M. Charest et la vieille gang libérale ne le veulent pas.


 

Il n’aura pas d’enquête publique parce que … …

1- Elle mettrait à jour « le bon vieux système » •• Compagnies de construction + Syndicats/ouvriers + Grosses firmes d’Ingénieurs/Gérant des travaux + Politiciens du parti au pouvoir •• qui fait que les gros projets coûtent toujours beaucoup plus chers que les prévisions supposément correctes

Et

2- Au lieu de se limiter à enquêter sur les syndicats et les entreprises de construction qui seraient organisées entre elles, une véritable enquête fera apparaître de nouveaux joueurs et … eux Québec ne veut pas les voir sur la place publique.


 

Les nouveaux joueurs

Les syndicats et les entreprises sont déjà visés par les partis d’opposition à Québec, par les médias d’information et par une majorité de Québécois. Pas les grosses firmes d’Ingénieurs, ni les gérants de projets et ce qui est crucial encore moins les politiciens au pouvoir du Gouvernement du Québec qui tirent les ficelles ou qui ont eu faim en 1974 et 1975, comme me le disait un dirigeant hautement responsable et respecté. Pour ce qui est de la période dite construction (1973 à 1976), ce fut le Parti Libéral du Québec qui est revenu manigancer dans le Stade fréquemment par la suite.



 

La diversion

Pour éviter cet affront, le PLQ fait diversion et opte pour une enquête policière et pour une nomination qui mettra de l’ordre (je n’y crois pas) dans la construction. Fausses avenues, attention détournée pour que le PLQ ne se retrouve sur le banc des accusés. Ainsi le PLQ sauve sa peau, celle de la RIO et celle de sa firme d’Ingénieurs favorite Lavalin. Jamais l’exemple type « du Parc Olympique » ne sera enquêté même si toutes les manières de (mal) faire sont abondamment décrites.



 

Une nouvelle « unité permanente anticorruption du Québec » est créée

Notre Premier Ministre a annoncé une nouvelle unité de quelques 190 personnes pour lutter contre la corruption. Bravo M. Charest ! Ainsi personne ne pourra dire que vous n’essayez pas de faire le ménage dans la construction, dans les municipalités. Mais... quelle timidité!

Pour vous donner la note « de l’excellence », aurez-vous le courage de regarder en arrière là ou il faut regarder, notamment dans le dossier du Stade olympique, de ses 5 Toits (?), de la piètre performance de notre firme d’Ingénieurs Lavalin qui fut presque omniprésente de 1974 à 2010 et de votre RIO qui avait dépensé en août 2006 plus de $2,4 Milliards, 13,38 fois plus que nos prévisions réalistes ? Enquêterez-vous sur ces trois mots « clés » cités dans mon témoignage historique sur ce dossier sur « Québec avait faim » ?

Ne faites pas comme votre RIO qui en septembre 2010 s’empressa d’annuler « son entêtement à vouloir construire le Toit lourd d’acier et dangereux pour le Stade de SNC-Lavalin » (que je vous ai dénoncé dès décembre 2008 dans une lettre et 7 Annexes, cliquez ici A.AN01) en invoquant un nouveau joueur, … … tout cela pour ne pas avoir à répondre de ses actions dans cet Appel d’offres qui dure depuis août 2004, tel que l’apparence flagrante de conflit d’intérêts de son Gérant de projet, les changements aux exigences originales, le manifeste d’Aérolande d’octobre 2007 au Ministre de la RIO Raymond Bachand et la dénonciation de mars 2010 à Mme la Ministre de la RIO Nicole Ménard, faite par la Compagnie Aérolande, une des premières à soumissionner en 2004. Pour voir le manifeste de M. Pierre Jutras cliquez ici (DT18A) et sa plainte du 22 mars 2010, cliquez ici (DT18B). Je vous invite également, M. le Premier Ministre à lire ces 2 textes qui en disent long sur les agissements punissables de votre RIO : Le 1er, mon K32 – Les vraies raisons de la création de la RIO, cliquez ici (K32) et mon 2ième – Les vraies raisons de l’annulation du Toit SNC-Lavalin, cliquez ici (DT18).



 

Comment le système fonctionne ?

Les Ingénieurs réputés font des évaluations gonflées et erronées (pourquoi les Architectes sont-ils à ce point dominés par les grosses firmes favorites d’Ingénieurs-conseils ou certainement ignorés par nos élus politiciens ? Seraient-ils de mauvais cuisiniers ?). Chez nous, ce fut Lavalin (alors LVLV). Les ouvriers font la grève, défont la nuit ce que d’autres construisent le jour, travaillent au ralenti. En janvier 1975 nous avons dit à M. Bourassa « au Vélodrome, nous avons eu 8 mois de grève sur 14 ! » Il n’a rien fait. Pourquoi ? Parce que les Québécois voient ces problèmes et seront disposés à accepter des coûts plus élevés. … Ils auront été bien endormis.

Et la faim là dedans ? Les dirigeants (LVLV et Désourdy le principal du gérant des travaux) ferment les yeux et les matériaux et ouvriers disparaissent. De 8 à 10 camions d’acier qui font la tournette pouvaient rapporter jusqu’à $1/$1.2 Millions par semaine voir mon texte « Des lingots d’or.. » dans la construction, cliquez ici (K14). Et pourquoi ? Parce que « Québec avait faim » comme me le déclarait le Président de la Compagnie qui contrôlait les portes du chantier ! Qui était au pouvoir à Québec ? Le Parti Libéral du Québec.

Cette lecture de la Vraie Histoire des constructions du Parc Olympique m’apparaît évidente.



 

Des preuves

Lisez mes textes dans l’onglet « Construction » où vous découvrirez les trucs et la performance de notre grosse firme d’Ingénieurs Lavalin (alors LVLV) à titre de mandataire-coordonnateur ou de notre Gérant de projet, où l’entreprise Désourdy était le principal que Québec dut remplacer en novembre 1975, 19 mois après leur arrivée en charge de ces constructions, par sa dépensière et partisane RIO à cause de leurs échecs menaçant la tenue des Jeux. Plusieurs points y passent : Budget prévisionnel gonflé et erroné + Contrats mal négociés + Petites phrases sujettes à extras + Grues mal réquisitionnées + Rapports mensuels truqués + Entrées des travailleurs mal contrôlées + Travailleurs absents payés quand même + Libres circulation et vols de matériaux + Coffrages refaits 3 ou 4 fois + Grèves + Ralentissements + Vandalismes + Gaines bouchées + Etc. +++ (Les liens directs vers ces articles/preuves sont indiqués à la fin du présent article)

Je dois ajouter le 1er Toit Socodec-Lavalin qui fut enlevé ($88.5 Millions à la poubelle) au lieu d’être réparé comme Messieurs Taillibert et Louis Billotey l’ont recommandé et le 4ième Toit de SNC-Lavalin que la RIO a abandonné à l’automne 2010 suite aux dénonciations que j’ai faites publiquement à CKAC Sports, 98,5 - Isabelle le matin et Radio Canada Sirius - C’est juste un jeu que vous pouvez réécouter dans l’Onglet « Entrevues ».

Vous voulez plus de preuves. Demandez à vos voisins, car plusieurs s’en rappellent. Tous ceux qui m’abordent sur le dossier du Stade ont leurs petits bouts de Vérité et des anecdotes qui confirment la grande magouille, cette subtile tromperie tenue silencieuse, mais combien vraie.



 

1338% d’augmentation, bientôt 1505% ?

Plusieurs réclament une enquête publique pour savoir comment les entreprises s’y prennent pour élever les prix des contrats de 30 à 35%. Rien pour le Parc Olympique qui a déjà coûté en date d’octobre 2006 $2.402 Milliards et non les $179,56 Millions prévus par Montréal (viaduc exclus), ni les $1.352 Milliards indiqués sur le site de la RIO, plus les centaines de $Millions qu’elle s’apprête à dépenser pour un 5ième Toit ! Nous parlons bien de 1338% d’augmentation et Messieurs Drapeau et Taillibert n’ont rien à y voir. C’est 40/45 fois plus que ce que nous voulons enquêter !

La Presse, 6 juin 1980 - Le rapport Malouf
Cliquez sur la photo pour agrandir

Si vous avez cru les conclusions de la Commission Malouf, vous êtes dans le champ. Même notre ex-Premier Ministre René Lévesque ne s’est pas gêné pour dénoncer ces conclusions dès la sortie du rapport en juin 1980.

Je vous invite à lire mon texte sur cette Commission, cliquez ici (C13).




 

Lavalin l’Ingénieur puissant

Quel journaliste voit le tour de passe-passe ? Dès qu’un journaliste réalise que les acteurs principaux de nos projets olympiques portent les noms de Lavalin, la RIO et le PLQ, il hésite, il ferme les livres et il n’ose pas en parler. Et si le problème était justement là •• la grosse firme d’Ingénieurs qui fait des budgets gonflés et erronés comme au Parc, qui les augmentent subtilement et qui laissent les magouilles se dérouler sur le site comme au Parc •• et •• les politiciens du parti au pouvoir qui savent et laissent faire pour un retour possible.



 

La solution du Toit était pourtant si facile

La saga des 5 Toits … avec le prochain ! La RIO ne parle toujours que de 3. Tout cela parce que Lavalin fut omniprésent et que la RIO voulut le favoriser. Il n’y aurait eu qu’un seul Toit si la gang de la RIO à la solde du PLQ avait demandé à M. Taillibert de nous donner plans, devis et méthode de construction pour que nous le fassions construire par une Entreprise d’ici comme M. Drapeau a fait pour le Toit du Vélodrome.

Ma solution, l’unique avec la meilleure toile, la plus économique et la plus spectaculaire :

Le Toit Taillibert, signé Taillibert -- Avec ses plans, devis et méthode de construction sous 6 mois – Construit d’ici maximum 2 ans – À un coût de $60 à 70 Millions, certainement moins de 100. Pour voir ce texte, cliquez ici (DT02).


 

Le bon père de famille, … foutaise

Une majorité de Québécois ont compris que nos dirigeants du Gouvernement du Québec administrent nos finances en mauvais père de famille. En mars 2010, notre Ministre des finances Raymond Bachand annonçait une série de nouvelles taxes parce qu’il a trop dépensé et qu’il dépense trop ce que nous paierons plus tard. Il nous mettra à contribution pour 38% et le « gros appareil gouvernemental »ferait sa part pour 62%, ce que ne croient pas une majorité de Québécois tout comme moi. Depuis cette annonce, ce furent les primes de départ exagérées, les bonis de performance, les nouveaux projets non pas à coup de $Millions, mais à coup de $Milliards, et encore plus de Ministres à payer. Quand un politicien responsable osera-t-il se poser la question : « Avons-nous l’argent pour nous payer tel projet ? » … avant de travailler à nous convaincre de sa pertinence.

Un jour, nous découvrons que des compagnies s’organisent entre elles. Le lendemain, c’est une entreprise qui a construit pour un maire ou un député qui parle d’enveloppe brune pour garnir la caisse de parti ou des collecteurs de fonds qui ont l’accès facile et l’oreille attentive des élus au pouvoir. Et … tout ce temps, personne ne parle du Stade, de son Toit et du Parc Olympique.

Un parti au pouvoir qui engage toujours les mêmes Ingénieurs, enquêtera-t-il s’il sait que l’acteur privilégié est notre plus importante firme d’Ingénieurs et que lui-même est pris dans le tordeur ? Notre Premier Ministre pourrait le faire. Il n’est arrivé qu’en 2003. Mais il n’est pas seul. La vieille garde libérale veille au grain.

Voilà tout est là. Un système bien organisé qui profite à un parti politique. Tout se tient et tout pourrait s’écrouler s’il y avait enquête publique complète.



 

Pour conclure … …

Pour moi, NON mes amis Québécois, il n’y aura pas d’enquête publique. C’est beaucoup trop dangereux pour nos réputés Ingénieurs et nos gouvernants du PLQ.

Entre vous et moi, qu’y a-t-il de changé aujourd’hui … si ce n’est que la manière de faire est plus expérimentée, plus éprouvée, et ce, pendant que M. Taillibert attend un appel pour nous donner son Toit le plus économique et le plus révolutionnaire ?

Maudite xénophobie. Maudite partisannerie. Maudite politique du PLQ.


 

Je vous ai bien eus …

… avec ma nouvelle « unité permanente anticorruption du Québec » ! Pensiez-vous que j’étais pour agir comme un ancien Premier Ministre du Canada et enquêter sur moi-même ? Sur Lavalin, notre plus grosse firme au Québec ? Non, pas vraiment. C’est du passé, ne déterrons rien.

Ce n’est pas nous les responsables de ce fiasco. Le regretté Juge Malouf vous l’a dit : « C’est M. Drapeau et l’Architecte Taillibert … qui ne dirigent rien depuis avril 1974. Nous (le PLQ et ma RIO), nous sommes blancs comme neige et … payez les caves.

Pourtant nous avions la chance de connaître, avec une véritable enquête sur la construction, comment le bon vieux système fonctionne et garde en santé des partis politiques. Québécois, nous avions ici une chance unique de voir avec des yeux de l’intérieur ce qui s’est réellement passé sur ce projet unique et marquant de Montréal.

Notre Premier Ministre du Québec
M. Jean Charest … qui nous a eus.


 

En parlant de M. Taillibert …

Un cadeau de fête

Je vous invite à lire le cadeau de fête que j’ai adressé à M. Taillibert pour son 85ième anniversaire de naissance. Pour voir ce texte, cliquez ici. … Et dire que M. Taillibert construit encore des stades et une Tour à Doha au Qatar de 330 mètres de hauteur qui se termine présentement, 2 fois la hauteur de notre Mât !

Tour Silhouette de Doha, Qatar.
Prévue terminée en juillet 2011.

Tour Silhouette de Doha


 

Son dernier Livre

Ne manquez pas ce document de réflexion « Stade olympique de Montréal, mythes et scandales » en vente présentement chez Les Éditions Grenier/Olivieri - Archambault - Renaud Bray. Son chapitre sur ses honoraires et ses droits d’auteur font comprendre pourquoi « « dans ce dossier j’ai vraiment honte d’être Québécois. » » ... un texte choquant et très révélateur que je mettrai en ligne prochainement.



 

La Vraie Vérité et le dernier livre de M. Taillibert … boycottés

Mes expériences des 18 derniers mois me démontrent que des journalistes craignent d’écrire cette Vraie Vérité, d’autres l’ignorent tout simplement avec l’excuse facile « C’est fini cette Histoire. C’est du passé ».

Combien difficile de trouver le dernier Livre de M. Taillibert ? Pour des raisons obscures, ce livre est boycotté. Je ne l’ai jamais vu dans les « nouveautés » des grosses librairies. J’ajoute que le responsable de la maison d’édition m’a affirmé il y a quelques jours seulement : « Je me sens déstabilisé. J’ai reçu 30 à 35 téléphones de gens qui me demandent si c’est bien moi qui m’occupe de la distribution de ce livre de M. Taillibert. Même ma femme a peur ! »

… … Nos jeunes ont le droit de connaître la Vraie Histoire de ces Installations, de notre Symbole de Montréal ? Ils ont assez payé pour ! Nos journalistes ont un devoir de la faire connaître.



 

Liens directs vers les articles / preuves

  • Notre mandataire-coordonnateur Lavalin (alors LVLV) et notre Gérant des travaux Désourdy/Duranceau (où Désourdy est le principal) échouent (K21)
  • Un certain dîner « Chez son père » (K25)
  • La R.I.O. a menti sur les vraies raisons de sa création … pour couvrir ses gens « forts » (K32)

  • Le vendredi saint mortel chez le Président du Comité exécutif (K05)
  • Entrées des travailleurs mal contrôlées / Changement de la méthode de poinçon (K06)
  • Nouveau budget (de LVLV) gonflé et plein d’erreurs (K09)
  • Le Vélodrome – Son coût total gonflé (cliquez ici)
  • Les contrats avec de petites phrases payantes (K11)
  • Libres circulations et vols de matériaux /Des lingots d’or et non des aciers d’armature (K14)
  • Des rapports mensuels truqués (K15)
  • Les grues « escroqueries et incompétences » (K16)
  • Les gaines bouchées, témoignage éloquent … de nos manières d’agir (K17)
  • Les coffrages refaits 3 ou 4 fois (K18)
  • Travailleurs absents payés quand même (K18)

  • Manifeste du 14 octobre 2007 de M. Jutras à M. Bachand, alors Ministre de la RIO (DT18A).
  • Plainte du 22 mars 2010 de M. Jutras à Mme Ménard, Ministre de la RIO (DT18B).


 



Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce 7 février 2011. Révisé 13 août 2011.


Avec Michel Guay >>>
Directeur des Constructions du COJO


 








Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf