NOS PRÉVISIONS $250 MILLIONS

Montréal établit ses prévisions budgétaires des Installations sportives de la XXIe Olympiade à $250 Millions. Comment avons-nous établi nos prévisions budgétaires des constructions, dont les principales étaient rassemblées dans le Parc Olympique?

Complexe « Stade – Centre de natation – Mât », notre méthodologie de travail:

La structure.- Dans de gros bâtiments de sports comme les nôtres, la structure représente plus de 80% du travail à réaliser. Pour cette structure, les quantités unitaires de chaque élément tels que consoles, anneau technique, voiles de ceinture, gradins et supports, planchers et supports, rampes, escaliers, voiles de béton et arcs, bassins, Mât nous furent fournis par l’architecte à partir des plans montrés dans le film du 6 avril 1972.

Le travail de mon équipe consistait à fixer le prix unitaire de chacun de ces éléments. Avant de remettre nos prévisions en fin d’été 1972, M. Drapeau me demanda de revérifier l’exactitude de nos prix unitaires et de m’assurer que nos coussins étaient suffisants. Il m’a fait rencontrer un expert en la matière qui préparait les soumissions pour une grosse compagnie de construction de Montréal (Francon) depuis 38 ans. Ce Monsieur, très au courant des coûts de structure de nos projets, connaissait presque par cœur les prix unitaires de chaque élément, puisque sa compagnie intéressée à construire le Stade, avait déjà rencontré la compagnie Bouygues qui réalisait le Parc des Princes, où la même technique de construction était utilisée.

Bâtiments.- Pour la construction des pièces, nous avons supposé le plancher construit, le squelette électrique courant faible déjà posé, la plomberie de base installée. Nous avons estimé toutes les pièces mentionnées au programme en complétant par celles ajoutées sur les plans.

Divers, technique.- Ce chapitre regroupe la plomberie et l’électricité de base, la climatisation supplémentaire, les communications, les ascenseurs, le monte-charge, les estrades mobiles, les estrades démontables, l’ascenseur du Mât, la toiture mobile, le tableau de pointage, les travaux de recherches, et de nombreux autres éléments.

Toutes nos divisions d’Architecture, des Ponts et charpentes, de Mécanique et Électricité et des Parcs participèrent à ce travail.

Les coussins.- J’augmentai les prix unitaires des éléments de structure. En exemple, je fixai à $454 la tonne d’acier d’armature du Stade et à $460 la tonne pour ceux du Mât, alors que son prix usuel était de l’ordre de $200, un coussin de 130%. Même s’il y avait des coussins déjà inclus de 10 à 20%, j’en ajoutai un deuxième 14% sur le total estimé de ce Complexe « Stade – Centre de natation et Mât ». J’en ajoutai un troisième de 10% sur le total du Parc Olympique et un quatrième de 1,3% pour arrondir la prévision à $250 Millions.

La même rigueur s’appliqua à toutes les Installations du Parc Olympique.

Les autres Installations.- Ces autres installations traditionnelles et de moins grandes envergures comprenaient le Centre d’entraînement Saint-Sulpice, aujourd’hui appelé “ Claude Robillard ” ; les Sports Équestres à 4 endroits “ Bromont-Hudson-Blue Bonnets-Ile Sainte-Hélène ” ; le Tir ; le Bassin d’Aviron sur l’île Notre-Dame ; l’Adaptation d’installations existantes dans la Ville ; et Kingston. Les prévisions plus faciles à faire s’élevaient à $63 Millions, coussins inclus.

Nos prévisions budgétaires se résumaient à:

  $183,126,000 pour le Parc Olympique (Viaduc rue Sherbrooke inclus)
  $ 62,337,000 pour les autres installations de la Ville de Montréal
  $   4,537,000 pour Kingston Ontario où se tiendraient les compétitions de Voile
Total: $250,000,000

Fort de tous les renseignements obtenus et vérifications faites, je remettais fièrement à M. Drapeau en octobre 1972 ces Prévisions Budgétaires des Installations sportives de la XXIème Olympiade au coût de $250 Millions.

Le Stade Olympique et Le Parc des Princes à Paris

Notre Directeur et nos surintendants du Service concluaient à M. Drapeau en août 1971 a) Que le Parc-des-Princes était parfaitement faisable ici avec nos ouvriers, nos matériaux et qui plus est nos appareils de levage étaient supérieurs à ceux utilisés en Europe et b) Qu’au lieu de coûter $18 Millions, le Parc-des-Princes construit à Montréal aurait coûté de 25 à 28% plus cher qu’à Paris à cause des charges sociales plus élevées payées en France. Donc, il aurait coûté $22 Millions.

Multiplions ce montant par 2 parce que notre Stade est plus gros avec son Mât et ses piscines, parce qu’il avait plus de pièces, donc $44 Millions, plus des imprévus de $6 Millions, total 50$ Millions. Même là, ne prenons pas de chance et multiplions encore ce $50 Millions par 2, nous arrivons à $100 Millions ! Lors de la préparation détaillée des prévisions budgétaires, pour le projet Stade - Centre de natation – Mât, nous avons budgété $107 Millions et ce n’était pas suffisant ?

Conclusion: Je ne fus pas surpris que le Gouvernement d’Ottawa conclut en 1972 que ces $250 Millions étaient corrects et que le Gouvernement du Québec par la voix de son CCJO dise que nous avions près de 40% de coussins.

Au cours des années, M. Drapeau fut accusé d’avoir présenté des prévisions budgétaires erronées, en connaissance de cause. Je dois affirmer fermement aujourd’hui que ces prévisions budgétaires étaient correctes. Jamais, M. Drapeau a trompé qui que ce soit à ce sujet.

M. Drapeau a fait l’erreur de donner tous nos chiffres poste par poste aux Gouvernements. Pour voir ce texte, cliquez ici.

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Mai 2010







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf