Les textes

T08.4 - Le Toit Delaney vendu à Dessau
T10 - L’omniprésence de certains …
T12 - Et maintenant … le 5ième Toit « Le dernier Toit, point final »
Plusieurs autres textes
sont à venir

LES NOTES ÉCRITES DE M. LOUIS BILLOTEY, INGÉNIEUR

Même s’il fut expulsé de son projet en 1974, telle une maman qui chérit toujours son petit, M. Taillibert surveillait constamment le Stade. Avec regret, souvent avec colère, il voyait le Projet de M. Drapeau « son parc de sports » dépérir, l’œuvre d’incompétents.

Depuis 33 ans, il écrit, il parle au Premier Ministre du Québec par lettre confidentielle ou par téléphone, au Ministre de la RIO, à M. Drapeau lorsqu’il vivait, au Président de la RIO, au Directeur et certains administrateurs de la RIO, parfois aux journalistes lorsqu’il n’avait pas de réponses et que la situation était grave. Toutes ces démarches furent ignorées, à l’exception de M. Drapeau qui s’empressait de transmettre les recommandations aux gens de Québec, les seuls autorisés à décider.

J’ai été témoin de plusieurs de ses interventions. Je ne retrouve aucune suite à toutes ces recommandations, par entêtement et par choix partisants auprès de non connaisseurs de ce type unique de structure.

Que restait-il à M. Taillibert pour éviter les erreurs graves ou pour empêcher l’amputation de son chef d’œuvre ? Quelqu’un peut-il couper un morceau à un Michel-Ange ? Oui, au Québec, c’est permis !

Pour éviter le pire, plusieurs fois M. Taillibert paya de sa poche de grands Ingénieurs experts de cette structure qui venait à Montréal analyser les problèmes et lui faire rapport (les Ingénieurs Jean Roret, Louis Billotey). Pour ce maudit français … l’odomètre des honoraires n’a jamais fonctionné !

M. Taillibert avait un collaborateur de grande qualité, M. Billotey.

Qui est M. Billotey ?

M. Billotey est Ingénieur, polytechnicien et ancien élève d’Eugène Freyssinet l’Ingénieur qui a mis au point la fameuse technique française basée sur l’application subtile de la précontrainte et de la post-contrainte dans les structures de béton armé.

Tout notre Complexe •• Stade • Mât • Piscines • Vélodrome •• est issu de l’esprit créateur de M. Taillibert et de cette fameuse technique qui a fait naître une nouvelle ère de l'architecture du béton armé dans les installations sportives, une arme maîtrisée parfaitement par l’Architecte (peut-être en est-il le seul ?) et cet indispensable collaborateur.

Le 10 octobre 1991, M. Taillibert remet à la RIO le rapport de son Ingénieur Jean Roret sur les changements et les erreurs de conception du Toit Socodec-Lavalin. En 1993, M. Taillibert écrit à M. Robert Bourassa alors que la RIO se dirigeait vers un remplacement de la toiture Socodec-Lavalin (une folie) par un 1er Toit fixe en béton pesant plus de 6,000 tonnes. •• En septembre 1994, M. Billotey remet une Note à M. Drapeau sur le Toit Socodec-Lavalin où il écrit « … cette course au néant, animée par la cupidité et la nullité technique d'un petit groupe » . •• En juillet 1998, M. Taillibert remet une Lettre et une Note technique à M. Tétrault, président de la RIO sur le Toit Birdair où M. Billotey affirme « que le Stade de Montréal perdra aussitôt le pouvoir d’attraction dont il jouit aujourd’hui et qu’ une fois le Stade privé de l'air et de la lumière naturelle, il ne sera plus envisageable d'y retrouver le caractère de grande manifestation sportive » . •• À l’automne 1998, suite aux essais récents faits sur la toile de Tolvar (kevlar 49), M. Billotey remet une Note sur l’avenir de cette toile et du Toit mobile du Stade Olympique.

Près de $200 Millions gaspillés à date, et les quelques $400 à $500 Millions à venir si la RIO continue sur sa même fausse route devraient nous réveiller et nous inciter à connaître certaines tentatives que M. Taillibert a fait pour régler économiquement le Toit du Stade … sans succès.

Lettre du 13 avril 1993 à M. Bourassa - Réhabilitation du 1er Toit mobile

Note du 17 septembre 1994 à M. Drapeau - Réhabilitation du 1er Toit mobile

Lettre du 1er juillet 1998 à M. Tétrault de la RIO - L’erreur du Toit fixe

Note technique du 1er juillet 1998 à M. Tétrault – Condamnation du Toit Birdair

Note automne 1998 sur l’avenir de la toile Tolvar et du Toit mobile – Gardons le Toit mobile

Comment, Québécois, avons-nous été à ce point endormis de laisser la RIO agir de façon aussi irresponsable ?

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Mai 2010. Révisé Octobre 2010.







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf