Dossier : La « corruption » sort ses $$ Millions et le PLQ ses messages publicitaires.
Série : Le vrai visage de M. Jean Charest et de son PLQ.



Article #2- LES ÉTUDIANTS ET MME LINE BEAUCHAMP
« « DE LA CHAIR À ÉLECTIONS » ». QUEL GÂCHIS !

Un seul chef d’orchestre : Notre Premier Ministre Jean Charest


Pourquoi j'ai le devoir d’écrire sur le dossier des Étudiants?

Je suis identifié à l'Histoire de notre Stade Olympique à titre du premier Ingénieur au dossier et homme de confiance de M. Jean Drapeau, notre Maire de Montréal. 88 300 Québécois ont lu 222 900 pages de mon site sur le Parc Olympique à ce jour sans que je fasse de publicité.

À première vue, il n'y aurait pas de rapport entre ces 2 sujets 1) « Le gâchis - Étudiants vs M. Charest » et 2) « Le Toit du Stade Olympique vs la famille libérale de M. Charest ».

Détrompez-vous. La manière de mal faire de M. Charest et de son PLQ dans l'un ressemble étrangement à sa manière de mal faire dans l'autre, avec comme résultat un échec marquant et remarqué dans les deux cas. Le premier – le gâchis Étudiants les médias en parlent abondamment propulsé par une puissante machine libérale. Le deuxième – Le Stade Olympique et son 5ième Toit ils le cachent tellement c'est une honte québécoise qui détruirait le Parti de M. Charest et lui ferait perdre ses élections s’il était connu des Québécois.

L'ère de la corruption. Bien que solidement implantée, mais silencieuse tel un cancer rongeur, la corruption s'est étendue aux acteurs de nos grands projets en commençant par la tête - certaines grosses firmes de génie-conseil choyées et favorites et le parti politique au pouvoir, le PLQ. M. Charest veut nous faire oublier tout cela en accusant injustement les étudiants et il s’est empressé de limoger M. Duchesneau, l’homme honnête qui a découvert la collusion et la corruption du PLQ. Voir l’article #1 de cette série. Cliquez ici.


« Maudites élections »

M. Charest vient de déclarer des élections pour le 4 septembre. C’était vital pour lui et son Parti parce qu’à partir du 17 septembre ses oreilles lui résonneront lorsque les témoins viendront confirmer les trouvailles de M. Duchesneau, notamment la connivence des Ingénieurs amis et des collecteurs de fonds du PLQ. Des élections étaient dans l'air depuis un bon moment et ont guidé les pas de notre Premier Ministre tout au long du conflit. Son automne sera long et chaud.


CE GÂCHIS ÉTUDIANTS RÉSUMÉ, EN QUELQUES MOTS,
un combat inégal et piégé dans le départ.

Ne s’agit-il pas du plus long conflit d’étudiants à avoir existé au Québec ? Pourquoi ?

La recette d’un non-règlement.

Notre Premier Ministre « s’est peinturé dans le coin » dès le départ du conflit en disant fermement : « Il n'y aura jamais de discussions sur l'augmentation des frais de scolarité ; ce n’est pas négociable. -- Les étudiants furent invités à en discuter en 2010 et ils ont refusé ». C'est faux.

En 2010, tout comme les professeurs, les étudiants ont quitté la table à laquelle ils avaient été invités parce que le PLQ a imposé ses vues SANS DISCUSSIONS.... Ils assistaient à une conférence !

De l'autre côté les étudiants qui ne sont pas dupes ont bien noté ce qui fut rapporté dans les médias à l’effet que des primes de départ de plusieurs $ Millions sont prévues ou avaient déjà été données à des dirigeants d’Universités, ce qui a amené Mme l'ex-Ministre Line Beauchamp à imposer une pénalité de $2 Millions à l’Université de Concordia pour sa mauvaise gestion des fonds en mars 2012 au début du conflit !

C'est normal que les étudiants aient répondu : « Avant de nous augmenter, regardez donc ce que vous pouvez économiser car la gestion de notre système est grandement déficiente ». Ont-ils raison de penser ainsi ? Pour moi OUI. Donc les étudiants disaient la vérité.

Tous les ingrédients étaient en place pour un non règlement et un affrontement planifié d’avance.


Un grand oublié, mais le fond du problème, DES ÉLECTIONS SONT DANS L'AIR…
... et le PLQ doit faire oublier sa mauvaise gouverne, c’est une question de survie.

Montréal 22 mai 2012
Montréal 22 mai 2012
200 000 personnes dans la rue

Nous avons vu à l’œuvre du vrai Jean Charest. Il a manigancé le règlement de ce conflit selon ce que le PLQ en retirerait « politiquement », et ce, de semaine en semaine. Il n'a rien fait, ne parla jamais aux étudiants, refusant de discuter des frais de scolarité, souhaitant même qu'ils fassent beaucoup de casses pour que son parti en récolte des votes. Des fauteurs de troubles en ont profité. Mais M. Charest suivait attentivement les événements, surtout les sondages.

M. Charest a même laissé tomber sa Vice-Première Ministre et Ministre de l'Éducation Mme Line Beauchamp en ne lui donnant aucunes marges de manœuvre sur l’augmentation des frais de scolarité, l’objet du conflit étudiants et en refusant toutes les propositions faites sur ces augmentations. Elle en a pris le blâme par solidarité envers son chef.

Se videra-t-elle le cœur un jour ?


M. Jean Charest bousille l’Entente de principe signée.

Vendredi 4 mai 2012 au soir, à la sortie des discussions les étudiants étaient contents d’avoir signé une entente de principe qu’ils n’ont pas voulu dévoiler avant de l’avoir montrée aux leurs.


Dès le lendemain matin (avant la fin du congrès du PLQ à Victoriaville), nous avons vu un M. Charest arrogant dire haut et fort que les étudiants n’avaient rien gagné sur les frais de scolarité et Mme Beauchamp de poursuivre sur ordre du grand patron qu’il appartenait aux étudiants de trouver les économies à faire dans la gestion des Universités, que c’était loin d’être vrai et que s’il n’y avait pas d’économies, rien ne leur serait crédité.

Cette déclaration irresponsable de notre Premier Ministre qui bousille l’entente durement arrachée démontre bien son objectif visé au départ – Accuser les Étudiants d’être responsable de ce gâchis.


Les Étudiants et Mme Beauchamp « de la chair » à élections.

Comme les étudiants, Mme Beauchamp est devenue l'espace du plus grand gâchis Étudiants à avoir existé au Québec « « DE LA CHAIR À ÉLECTIONS » » … tout ce scénario signé « M. Jean Charest » pour faire oublier la plus que triste performance de son gouvernement et de son Parti.

Je suis contre la violence. Elle n’aurait pas dû exister. Mais cette situation faisait l’affaire de qui ?



Le Journal Maclean’s.

À juste titre le journal Maclean's écrivait en septembre 2010 : « Québec la province la plus corrompue au Canada », parlant même de la Commission Bastarache créée de toutes pièces pour sortir du pétrin M. Charest et ses collecteurs de fonds.


Question à M. Charest : « Est-ce qu’il en valait la peine de laisser traîner le règlement de ce dossier alors que les Québécois devront payer les coûts élevés qu’il a causés de même que les énormes pertes de revenus des commerçants ? Devrions-nous vous envoyer la facture ? »

Le gâchis Étudiants, un autre dossier nous montrant le vrai visage de M. Jean Charest et de son PLQ.

Bravos aux étudiants qui ont rappelé à l’ordre nos dirigeants libéraux.
Québécois avez-vous assez été trompés ?
Comme moi, Québécois avez-¬vous soif d'honnêteté ?

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce vendredi 17 août 2012


Les articles de cette série sur le vrai visage de M. Charest et de son PLQ :-

  • Article #1 : Les « entourloupettes » de M. Charest et de son PLQ
                     Dans le dossier de M. Jacques Duchesneau.
                     M. Jacques Duchesneau Bravo. M. Jean Charest Chou.
  • Article #2 : Les étudiants et Mme Line Beauchamp « « de la chair » » à élections.
  • Article #3 : Le Toit de la corruption en Appel d’offres depuis 10 ans en mode machination libérale.
  • Article #4 : La Commission Charbonneau doit enquêter le Toit du Stade,
                     le 5ième Toit, en soumission depuis 10 ans !
  • Article #5 : 38ième Anniversaire de la corruption dans le Parc Olympique.
                     Le Toit du Stade : Impasse au sommet – le PLQ est dans le coup.
  • Article #6 : Le rôle des partis politiques dans l’Histoire du Stade.
  • Article #7 : Beaucoup plus que l’effondrement d’un paralume.
  • Article #8 : L’Amphithéâtre de Québec.
                     Je vous plains M. Labaume. Bonne chance M. Péladeau.
  • Article #9 : Mon souhait le plus sincère.
                     Qu’un JEAN DRAPEAU 2012 se lève au Québec !







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf