Les textes

K02 - Notre échéancier des études et travaux
K22 - L’Université de la technique a servi à quoi ?
K26 - Pourquoi la préfabrication ? Pourquoi les français ?
K28 - Le Vélodrome est terminé... Le COJO prend possession du Stade
K29 - Des études - Des mandats - L’omniprésence d’ingénieurs, de firmes d’ingénieurs
K30 - Les Expos vantent notre Stade et partent
K31 - La RIO contrôle l’information, trompe l’Histoire et joue à la chaise musicale
K.51 La grande tromperie
K.52 À l’Entreprise Charles Duranceau – Chapeau
K.53 À l’entreprise Schokbéton - Chapeau
K.54 Lavalin, le puissant
K.55 Le rôle des partis politiques
K.56 Les Québécois se souviennent
Plusieurs autres textes
sont à venir

LES COFFRAGES REFAITS 3 OU 4 FOIS.
DES TRAVAILLEURS ABSENTS.

Quelque temps après la parution du rapport de la Commission Malouf en 1980, un confrère de classe me demanda de l’accompagner pour inspecter une propriété qu’il désirait s’acheter à Longueuil. J’acceptai volontiers. Rendus sur place, l’entrepreneur nous fit visiter la maison qu’il venait de construire. Le tour du propriétaire terminé, mon rapport verbal vantait la qualité de cette propriété.

Les coffrages refaits 3 ou 4 fois

J’ai cru reconnaître le type qui nous guidait. Peut-être l’avais-je côtoyé au Parc Olympique quelques années plus tôt ? Je lui demandai s’il avait déjà travaillé dans nos projets du Parc. Effectivement, il était en charge des travaux de coffrages du Mât.

Le bruit courait que la RIO voulait demander des soumissions pour les coffrages du Mât. Je poursuivis plus avant ma démarche : À quel prix du pied carré soumissionnerais-tu pour faire les coffrages du Mât ? Et lui de me répondre : « $8.00 le pied carré, pour moi c’est un très bon prix ». J’étais surpris et intrigué puisque la Commission Malouf conclut que les coffrages du Mât avaient coûté $32.00 le pied carré si j’ai bonne souvenance ! Je lui dis : Es-tu certain de ton prix ? Et lui de répondre oui et avec ce prix je ferai beaucoup d’argent.

Je lui fis remarqué que la Commission Malouf avait conclu à $32.00 le pied carré et que je comprenais mal son prix qui me semblait très bas. Il ajouta : « Au Parc Olympique, les équipes de jour construisaient et les équipes de soir détruisaient ce qui s’était fait dans le jour.» Tous les coffrages ont été faits et refaits 3 et 4 fois !!!

Des travailleurs absents et payés quand même

Tant qu’à y être … ! Ce Monsieur travaillait dans le Mât à tous les jours. Le gérant des travaux employait des travailleurs pour divers travaux de nature à aider les entreprises. Je demandai à ce Monsieur combien d’employés travaillaient pour le gérant des travaux dans le Mât spécifiquement. Il me répondit de 70 à 80. Et moi d’ajouter que je trouvais bizarre que les factures du gérant des travaux mentionnaient de l’ordre de 300 travailleurs !!!

Mon confrère de classe fut témoin de ces deux situations.

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce 12 juillet 2010







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf