Plusieurs autres textes
sont à venir


Courriel reçu de M. Vincent Galibois, Dimanche le 11 juillet 2010.


Bonjour Monsieur Phaneuf,

Je suis un jeune homme de 27 ans qui voue une passion pour le Stade olympique de Montréal, et ce, depuis mon plus jeune âge. Je me souviens, je devais avoir 13 ans, de ma première visite au Stade olympique. C'était pour une partie des Expos. (Étant donné que je suis un résident de Québec, je n'avais pas eu la chance de voir ce monument avant). Ne me demandez pas qui a remporté le match, je n'en ai aucune idée. J'avais passé mon temps à observer la structure de l'enceinte, parcourir les corridors et les étages pour observer les consoles et l'immense toile orange qui chapeautait l'ensemble. J'étais sous le charme ! Je ne comprenais pas pourquoi personne ne m'avait parlé de cet œuvre extraordinaire. Il faut dire que je m’intéressais à l'architecture depuis mon plus jeune âge. À 8 ans j'avais découvert le Pont-de-Québec, notre 8è merveille du monde.

C'est alors que je me suis informé sur ce monument Montréalais, que j'ai qualifié immédiatement d'envergure internationale. Cependant, tout en m'informant, je découvrais toute la ''haine'' que les Québécois pouvaient avoir envers ce Stade. Pourquoi détester un bâtiment ? Pourquoi haïr une œuvre d'art ? Pourquoi le maudire à un point tel, qu'on souhaite sa mort ? Pourquoi vouloir détruire un chef d'œuvre d'architecture ? Tant de questions que je n’arrivais pas à expliquer. Pourtant tous les grands peuples ont leur symbole architectural. Américain, Français, Anglais, Chinois, Australien, Égyptien, Allemand, Italien et j'en passe.

Finalement, à force d'essayer de me documenter, car à l'époque l’internet n'existait pas et trop peu de livres avaient paru sur ce stade maudit, j'ai compris que le coût du stade olympique n'avait sûrement pas aidé sa cause. Car 1.2 milliard de dollars, ce n’est pas si facile à digérer après tout. Mais, la vérité n'est pas là.

Dernièrement, Radio-Canada diffusait une émission de Tout le monde en parlait. Le sujet : Gentilly II. Au cours de cette émission, la Société d'état nous révélait que les coûts de construction de Gentilly II avaient fait grimper la facture à plus de 1.3 milliard de dollars. Et que faute de la fermer, des travaux de rajeunissement de plus de 2 milliards de dollars seront entrepris d'ici 2014.

Et vlan ! Ils venaient de démontrer par 1 + 1 que ce n'est pas le coût du Stade le problème. Car, si Gentilly II nous coûte aussi cher que le Parc Olympique en entier et que personne ne s'en plaint, c'est qu'il y a un problème. Gentilly II ne sert pas autant de citoyens que le Stade, n'est pas aussi spectaculaire que le Stade et ne servira jamais d'emblème ni pour sa Ville, ni pour toute une Province.

Le problème ne provient pas du coût, mais de la mauvaise publicité ! Le Gouvernement, la R.I.O., les Médias, les Journalistes, les Architectes et les Ingénieurs québécois, tous s'acharnent à vouloir le voir disparaître au moindre pépin. Encore pire, le Gouvernement veut le rénover avec des idées qui frôlent la démence (Je parle ici du fameux Toit fixe) et personne n'en s'en insurge ! Ou plutôt ne s'en insurgeait !

J'ai découvert votre site internet la semaine dernière, je sais qu'il est récent car je crois qu'il a été mis sur la toile au mois de juin 2010. Je tiens à vous féliciter et à vous dire milles fois bravos pour votre site et votre bravoure ! Enfin un homme, qui a participé à l'érection d'un des plus beaux Stades du monde, pour ne pas dire le plus beau, ose prendre la parole et dire au Gouvernement qu'il doit rétablir le concept original de l'œuvre. Arrêtez les bricolages à la SNC-Lavalin et engagez les Experts internationaux.

Je vous avais vu participer à une émission dédiée en partie au Stade olympique, diffusée sur le canal Historia. J'avais trouvé votre façon de décrire le Stade superbe. On sentait votre passion, presque votre union avec l'œuvre. J'avais adoré la manière que vous aviez remis les points sur les ''i'' et les barres sur les ''t''. Enfin une émission qui disait les vraies choses, une des seules que j'ai pu voir d'ailleurs !

Je tiens à vous encourager à persévérer pour que le Stade retrouve son concept original, qu'il n'a jamais possédé selon moi. On ne laisse pas finir un ''Riopelle'' par un peintre en bâtiment ! Je suis de tout cœur avec vous, vos idées et votre démarche. J'aimerais tant, un jour, aller au Stade et voir la toile se déployer. Ouf ! Quel rêve ! S'il peut se réaliser !

Je tiens également à vous dire que j'ai déjà envoyé une lettre à la R.I.O., au bureau du Premier Ministre et une copie à l'agence de Monsieur Roger Taillibert en 2008 pour leur faire part de mon indignation face à leur décision tout simplement ridicule de toit fixe sur le Stade. Mais, j'ai l'impression qu'autant la R.I.O. que le premier ministre en n’ont rien à foutre de notre opinion, après tout nous ne sommes que les payeurs de leurs bêtises.

Je vous remercie à l'avance de m'avoir lu. Je sais, j'ai beaucoup écrit, mais votre site m'a touché et je tenais à vous démontrer à quel point.

Encore une fois merci et continuez, plusieurs pensent comme vous !

Vincent Galibois
P.S. Je vous ai copié la Lettre que j'ai envoyée à la R.I.O. en juillet 2008.
Ce Dimanche 11 juillet 2010

Lettre à M. Charest - 15 juillet 2008
Lettre à M. Charest - 20 juillet 2010
Lettre à Mme Nicole Ménard - 20 juillet 2010


Note. J’ajouterais que le coût à date voisine les $2,402 Milliards, plus les $300 à 400 Millions que Québec veut y ajouter. … … En décembre 2009, j’ai mis mon site en ligne sans l’annoncer.

Claude Phaneuf.







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf