Plusieurs autres textes
sont à venir

LA RIO A DÉTRUIT LE PARC OLYMPIQUE

Le Parc Olympique aurait fêté son 100e anniversaire en 2012 !

La tragédie de ce Complexe de Sports se joue ici. Nous l’avons vu précédemment, Montréal le planifiait depuis longtemps. 1912, le terrain est réservé pour les sports et loisirs. C’est le Parc Maisonneuve. 1938, Montréal songe à un complexe pour les Jeux olympiques. 1954, une 1ère maquette est produite avec le grand Stade, l’Aréra Maurice-Richard et le Centre Maisonneuve. 1970, Montréal obtient les Jeux de 1976 avec ce Parc. Le 6 avril 1972, l’annonce officielle des Installations du Parc Olympique a lieu, montrant tous les plans en couleur et Montréal confirme par écrit sa vocation de sports.

La destruction

La RIO a chassé du Parc la discipline majeure des Jeux Olympiques l’Athlétisme, comme cela m’a été dit lors de ma visite guidée mercredi, le 8 octobre 2008. La RIO l’a dirigée vers une autre installation dans la Ville.

La RIO a construit colonnes et planchers près du Mât dans le Stade, réduisant la piste intérieure d’athlétisme de 400m à une de 250 mètres, la rendant non règlementaire pour des Jeux Olympiques.

La RIO a chassé les cyclistes du Vélodrome et a détruit la patinoire de glace artificielle (1 fois et demie plus grande que celle du Centre Bell) pour y faire entrer des pingouins et autres animaux !

La RIO n’a pas gardé conformes ses Piscines olympiques puisque les Championnats du monde de natation 2005 furent tenus à l’Île Sainte-Hélène, non dans les bassins olympiques.

La RIO a contribué au départ du baseball et du football en créant la peur chez les gens avec son Toit du Stade non réglé et ne corrigeant pas les qualitatifs peu flatteurs des gens du baseball relatifs au stade, pour justifier leur demande de baisser le loyer.

La RIO a vendu à l’équipe de l’Impact une grande partie du Parc Olympique qui devient une propriété privée et le terrain de soccer a détruit la piste extérieure de 400m, une exigence pour la tenue des Jeux.

La RIO a permis aux autobus de pénétrer dans le Parc Olympique jusqu’au Mât, enlevant du même coup des superficies prévues pour fins de sports.

La RIO a permis l’implantation dans le Parc d’un cinéma StarCité au lieu d’endroits de sports.

La RIO a démoli une longue partie de la dalle promenade allant jusqu’à l’Aréna Maurice-Richard, qui aurait pu abriter des bureaux de qualité à un prix très économique.

La RIO ne s’en cache pas. Ses agissements ne sont pas pour développer le sport, mais dirigés vers une nouvelle vocation « du Récréo-touristique et des tournages de films dans le Stade ».

La RIO a tué le Parc Olympique -- le parc de sports de Montréal et de M Jean Drapeau.

Pourtant, la RIO est seul « maître à bord » depuis novembre 1975.

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Mai 2010







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf