Les textes

Jean Drapeau
A.JD.02 - Le M. Jean Drapeau que j’ai connu
A.JD.03 - Ses dernières années. Merci M. le Maire.
Roger Taillibert
A.RT03 - Qui est l’Architecte Roger Taillibert ?
A.RT04 - Ses honoraires et ses droits d’auteur bafoués
Claude Phaneuf
Documents aux 3 chefs
Plusieurs autres textes
sont à venir

LA CORRUPTION PROFESSIONNELLE EST NÉE
DANS LE STADE OLYMPIQUE LE 12 AVRIL 1974 … …

… … Alors que le PLQ de M. Robert Bourassa accoucha dans le bureau du Président du Comité Exécutif de la Ville de Montréal de ses jumeaux bien en santé, la firme d’Ingénieurs Lavalin, alors LVLV et l’Entreprise Désourdy, pour remplacer la Ville de Montréal et M. Drapeau, expulsant du même coup l’Architecte Taillibert de son chef d’œuvre, de sa conception.

Collusion et corruption, ne vous trompez pas d’adresse

M. Jacques Duchesneau, magistral, calme et engagé a scruté la collusion dans les contrats du Ministère des Transports du Québec. Sa conclusion est claire. « C’est pire que nous avions imaginé ». Les firmes de génie-conseils sont au cœur de la tourmente et certaines entreprises ou gens du crime organisé en ont profité largement, même que l’appareil gouvernemental et les politiciens y sont participants.

Mon implication dès le 1er jour de l’aventure du Parc Olympique m’a permis de rendre un témoignage historique sur le Stade et mon site internet avec ses 150 textes explique comment le Stade s’identifie comme la « mère porteuse » de la corruption professionnelle qui prit naissance en 1974 et s’est développée au Québec depuis 37 ans et demi.

Mon constat est clair : Le bon vieux système « Québec » implique d’abord les « gros » Ingénieurs-conseils concepteurs et évaluateurs, puis les Entreprises et les directeurs de chantier. Suivent les troubles ouvriers qui « abrillent » le tout, les gouvernants et les politiciens qui tiennent tout ce monde ensemble. Tous en retirent leur large part d’un énorme gâteau. Au Parc Olympique, ce furent Lavalin, Désourdy (1974 à 1976), la politisée RIO et le PLQ.

Les trois pionniers (Jean Drapeau, Claude Phaneuf et Roger Taillibert) du projet du parc des sports, qui inclut le Stade Olympique de Montréal et le Vélodrome.
Cliquez sur la photo pour agrandir

Avec raison, l’Architecte Taillibert déclarait à Isabelle Maréchal sur 98,5 FM le 20 août 2010 « Le Parc Olympique est le grand garde-manger où viennent se nourrir les partis politiques ». Cliquez ici.


Les Québécois doivent comprendre aujourd’hui, la RIO étant maître d’ouvrage, pourquoi le Stade a déjà eu 4 Toits déficients et est en route vers un 5ième, avec CIMA+ comme Directeur de projet, Infrastructure Québec et ses règles à respecter et un Comité conseil pour préparer la table « du quel Toit faire sur une œuvre patrimoniale ? »!?!? Maudite politique.



Un ex-Ingénieur du MTQ était fier de me dire le 28 septembre 2011 : « Hier, j’ai écouté M. Duchesneau répondre aux questions des députés et c’est vous qui devriez être là pour leur répondre avec toutes les preuves que votre site rapporte sur la corruption dans le Stade ».


J’ai les bras coupés !

M. Duchesneau a un budget respectable, une quinzaine d’enquêteurs et des témoins qui « témoignent » parce que l’on tait leur nom.

Moi, j’ai moi-même et moi pour rendre ce témoignage qui marquera notre Histoire et 0 budget.

Qui plus est, j’ai les bras coupés par les médias « La Presse, Journal de Montréal, Canal Argent, TVA, Radio Canada Enquête, des chroniqueurs politiques, les partis d’opposition à Québec ». Tous ceux-ci évitent mon site, ne veulent pas en parler prétextant « que c’est un vieux projet », « que nos ”boss” ne veulent pas qu’on écrive sur ce sujet, c’est dépassé ». Certains se rappelleront mes efforts pour faire connaître la Vraie Vérité.

Même la station CKAC a fermé le micro aux journalistes qui voyaient clair dans le dossier du Stade et de ses Toits parce qu’elle se ré oriente et reçoit de bonnes subventions d’Infrastructure Québec, un ami du MTQ. Je leur dis encore Merci parce que c’est avec eux que l’an dernier nous avons « arrêté » la folie du Toit SNC-Lavalin qui aurait foutu par terre le Stade et son Mât.

Je dis un Merci additionnel à Mario Langlois de CKAC – Les gérants d’estrades qui n’a pas craint de mettre sa tête sur la buche en réalisant avec moi une entrevue d’une heure et demie sur tout le dossier du Stade, le premier journaliste à le faire (5 juillet 2011). Je vous invite à écouter cette entrevue en entier. (audio 1 audio 2 audio 3 audio 4 audio 5 audio 6) Vous comprendrez le refus de notre Premier Ministre de tenir une enquête publique. 8 semaines plus tard, CKAC Sports fermait !?!?

Je dois jeter un coup d’œil du côté du Comité des perspectives stratégiques de Cogeco, propriétaire de CKAC pour voir qui en fait partie !?!?

Notre Premier Ministre veut des faits

M. Charest connaît les faits, les preuves. Il a lu une bonne partie de mes écrits ; quelqu’un me l’a confirmé et d’autres le font pour lui.

Ce dont le Québec a besoin de toutes urgences aujourd’hui : Tirez les leçons …

De mon rapport Drapeau/Phaneuf sur le Stade et sa corruption professionnelle (mon site)

En parallèle

Du rapport Duchesneau sur la collusion dans nos routes et nos infrastructures.

Seule une enquête publique sur l’industrie de la construction pourra changer les manières de faire, avec ces 2 rapports en toile de fond. Il faut bannir la manière de faire de Québec et revenir à la manière de M. Jean Drapeau et de Montréal 1973.

Selon ma boule de crystal, M. Charest cherche comment dire « oui » à une enquête publique en limitant son cadre de travail pour éviter d’amener sur la place publique le dossier du Stade et sa corruption à cause de ses deux acteurs principaux, Lavalin et son PLQ.

Plus que jamais, le Toit Taillibert, conçu et calculé par l’Architecte Taillibert et les Ingénieurs français de Freyssinet, construit par une Entreprise d’ici pour un coût de $60 - $70 Millions, moins de $100.

Note importante.- C’est de la politique « à bon marché » que d’attaquer l’Entreprise Schokbéton, parce qu’elle est honnête, qu’elle a sauvé les Jeux Olympiques de 1976 en fabricant à la hâte nos pièces maîtresses structurales et que ses produits de grande qualité sont un peu uniques au Québec. Je n’ai reçu aucune demande pour ajouter cette note. C’est ma conviction et je crois nécessaire de le faire.

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce 30 septembre 2011







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf