Dossier : La « corruption » sort ses $$ Millions et le PLQ ses messages publicitaires.
Série : Le vrai visage de M. Jean Charest et de son PLQ.



Article #8 – L’AMPHITHÉÂTRE DE QUÉBEC.
Je vous plains M. Labaume. Bonne chance M. Péladeau.

À M. Régis Labaume.

Lorsque l’on parle de sports, j’ai les oreilles très propres ! Lorsque l’on discourt sur un amphithéâtre, j’applaudis. Depuis le début de « votre » aventure, j’écoute, je lis et je conclus.


Ma première surprise, plutôt ma première constatation, votre plan d’affaires implique de prime abord notre Gouvernement du Québec. Non, plus précisément le Gouvernement du Parti Libéral du Québec, non, plus plus précisément le Gouvernement de M. Jean Charest.


Mes. Régis Labaume et Jean Charest.      
Se réjouir pendant qu’il en est encore temps. ►►
Régis Labaume et Jean Charest
Cliquez sur la photo pour agrandir

N’ayez crainte, je ne veux pas du tout faire de la politique de parti, mais la Vraie Vérité oblige la vraie vérité. Alors allons-y.


La famille libérale.

Vous avez accepté le Québec de M. Charest qui paiera la moitié de la facture ($200 Millions) et … comme il va de soit tout ce qui va avec M. Charest.

Je ne fus pas surpris de voir apparaître le nom de SNC-Lavalin dans votre dossier de l’Amphithéâtre avant que qui que ce soit n’y mette les pieds (Lavalin un nom qui n’aurait jamais dû être « imposé » à M. Jean Drapeau dans le Parc Olympique le 12 avril 1974, faisant déraper le projet sur des airs de corruption libérale, typique du PLQ … avec les résultats que nous connaissons - plus de $2 Milliards gaspillés et 5 Toits avec le prochain - ce que je rappelle à tous dans mon témoignage historique sur mon site ( http://www.stadeolympiquemontreal.ca).

Vous appuyant sur des chiffres fournis par SNC-Lavalin, vous avez annoncé non sans peines votre aventure d’un grandiose projet (quant à moi) et vous avez fait rêver plus d’un Québécois.

Coût : $400 Millions dont la moitié payée par Québec et le reste par votre magnifique Ville pleine d’activités et une contribution du Gouvernement Fédéral si celui-ci « a avalé » le dernier jugement électoral du Québec. Jusqu’à ce jour, leur réponse est non.

J’aurais voulu vous crier « ATTENTION ». L’Architecte français de notre Stade Olympique vous disait dans une entrevue avec M. Paul Houde du 98,5 FM et à M. Jean-Luc Mongrain de TVA le 15 février 2011 : « Il faut des dossiers bien précis et qu’on ne s’amuse pas à jouer avec la complexité d’un ouvrage comme celui-là, parce que ce n’est pas un ouvrage complexe ». Voici le lien pour l’émission de M. Paul Houde : cliquez ici.

Ayez les deux yeux ouverts M. Labaume. M. Taillibert aussi, tout comme moi, a vécu l’aventure du trio, RIO/Lavalin/PLQ.


$400 Millions le vrai coût ? Du garrochage Monsieur, rien de plus.

Sans plans ? Ces experts connaissent très bien la route qui vient. Ils la tracent même. Ils ont les mains sur le volant de VOTRE voiture pour reprendre une expression consacrée de notre Premier Ministre lors des élections de 2003. Une prévision simpliste et vous méritez mieux.


Console Energy Center à Pittsburgh

Selon les informations fournies dans les médias, ces $400 Millions proviennent du coût du Stade des Pingouins de Pittsburg de $321 Millions US corrigés pour le mettre en argents canadiens, plus l’actualisation, le tout arrondi à $400 Millions. Sa construction a débuté en août 2008 et son inauguration eut lieu le 18 août 2010 alors que M. Paul McCartney y donna un concert marquant.

C’est de bonne guerre. C’est vite fait. Vous avez pu annoncer votre projet et M. Pierre Péladeau était tout content … comme moi, car je souhaite ardemment que Québec ait sa franchise et son Amphithéâtre. Les Québécois de Québec le méritent bien.

Tout de suite, une première sonnette d’alarme retentit quelque part, ce coût pourrait être erroné de 75% ! Donc pourrait atteindre $700 Millions. La Vraie Vérité vous a rattrapée, comme elle m’a troublé dans le Parc Olympique et me trouble encore.


Maintenant la litanie des surplus. La première : Le sol.

Oui, ce bon sol qui est toujours mauvais. Pourtant nous, les Ingénieurs sommes « connaisseurs » de ces sols - argile, silt, sable, gravier. Qui ne sait pas d’un simple coup d’œil repérer quel type de sol se trouve sous votre amphithéâtre ? Deux ou trois coups d’excavatrices et c’est fait.

Non Monsieur ATTENTION, ce que nous mettons sous les dalles de béton ouvre la porte à beaucoup de choses : Le vrai nombre de pieux, leurs vraies longueurs. Tenez-vous sur le chantier.

N’oubliez surtout pas de vérifier la feuille de route des responsables en qui vous mettez votre confiance. Ce sont souvent des amis de ceux que vous voulez surveiller.

Et lorsque le chantier sera en marche, surveillez votre budget Monsieur, le libellé des contrats, les extras. Contrôlez vous-même les matériaux et le nombre d’ouvriers sur le chantier, la manière de réquisitionner les appareils de levage, les rapports mensuels.

Bref Bonne chance Monsieur Labaume, la grosse machine libérale est en marche.


Pour $400 Millions d’Euros, un Stade de 38,000 sièges.

L’Architecte Roger Taillibert, le grand expert en Équipements sportifs et en Stades (qui en construit encore de nouveaux) suit attentivement le déroulement de votre projet. Il m’en parle souvent.

La dernière fois il me demandait Comment peut-on faire pour soumettre un projet à M.Labaume ? Bien sûr qu’il est trop tard, je lui répondis. M. Labaume a déjà fait son nid ! Mais ma surprise, il ajouta : « Ici en Europe, pour $400 Millions d’euros, nous construisons un Amphithéâtre luxueux, avec loges, salons privés, points de restauration de 38,000 sièges ».

En utilisant le ratio de 1 dollar euro = 0,76 dollar canadien, cet Amphithéâtre de 18 000 sièges aussi luxueux devraient donc coûter $250 Millions.


Les études progressent et les extras s’en viennent.


L’Architecte Taillibert à St-Sauveur

Le 13 avril 2012 Le Devoir annonçait « Un nouveau comité pour gérer le projet » composé de neuf personnes dont un Ingénieur autrefois de la SEBJ … comme au Parc Olympique en 1980 où la RIO fit appel à la SEBJ … qui ne régla rien. Je note dans cet article que M. l’Ingénieur « s’est engagé à tout mettre en œuvre pour respecter le budget de $400 Millions ». J’aurais préféré un engagement formel de sa part parce que les acteurs sont habiles et connaissent tous les trucs.

Vous pouvez vérifier par internet la feuille de route de chacun des membres de ce comité. Il y a toujours des surprises qui apparaissent et les liens passés ne peuvent pas s’effacer.


Je vous plains Monsieur Labaume !
Bonne chance M. Péladeau !

Que l’Amphithéâtre de Québec se lève ! Nous verrons à quel prix ?
De toute façon quelques $150 Millions trop dispendieux ?

Alors vos $400 Millions me dérangent. Et vous Messieurs ?

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce vendredi 17 août 2012







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf