Dossier : La « corruption » sort ses $$ Millions et le PLQ ses messages publicitaires.
Série : Le vrai visage de M. Jean Charest et de son PLQ.




On fête en « gang ». Ne me brusquez pas. Vous m’avez eu. Arrêtez Duchesneau. Je vous ai bien eus. Hypocrisie Québécoise.


Article #7-BEAUCOUP PLUS QUE L’EFFONDREMENT D’UN PARALUME!
CIMA+/DESSAU/SNC-Lavalin.

C’est dans les détails que l’on retrouve la Vraie Vérité.

Pourquoi parler de cet effondrement qui n’aurait rien à voir avec notre Stade ?

Tout simplement parce que la réalisation du Toit du Stade Olympique est bien mal pris avec ces mêmes bureaux d’Ingénieurs-conseils CIMA+/Dessau/SNC-Lavalin impliqués dans ce paralume tombé, des Ingénieurs amiiiiis du PLQ et du conseiller spécial auprès du Premier Ministre qui dictent les décisions dans le Parc Olympique et qui ne veulent absolument pas voir l’Architecte Taillibert dans les parages pour signer les plans et devis de son Toit.


Accident banal ou non ?

Un tel accident survient et tous les médias courent pour couvrir la nouvelle. Les caméras, les reportages, les entrevues se suivent. Tous s’agitent. Nous sommes inondés d’images et d’affirmations politisées qui cachent la vérité la plupart du temps. Je rêve du jour où nos journalistes scruteront en profondeur l’incident et ses acteurs. Je rêve du jour où tous seront impartiaux et surtout pas « obligés » de défendre M. Charest et son PLQ à notre détriment. Autrement dit, voir plus loin que la nouvelle !

Cet accident a beaucoup à nous dire. Il n’est pas banal. Encore une fois, il fait ressortir « le vrai visage de M. Charest et de son PLQ ».


Un paralume est tombé le 31 juillet 2011. Par chance il n’a tué personne.

Mais il a fait ressortir une manière de mal faire que nos politiciens du Parti Libéral au pouvoir à Québec voient à ce que nous Québécois l’oublions rapidement. Alors … ils font diversion et c’est là que LE PLAN NORD arrive pour ne pas regarder en arrière, ni enquêter sur ce qui se passe au sud.

De la vraie bonne politique sur fond blanc … pendant que le Québec corrompu saigne !


Sommes-nous dupes à ce point ?

Cet incident invite les Québécois à réfléchir et à comprendre pourquoi nous nous balançons d’un Toit à l’autre dans le Stade Olympique et pourquoi nous dépensons/gaspillons tellement de $ Millions que notre « cher » Gouvernement du Québec doit augmenter inévitablement et dramatiquement nos taxes.


Trois grosses firmes pour un petit contrat !

Un « simple petit contrat d’entretien », par surcroit de $1,8 Millions parait-il, égarés dans les $ Milliards dépensés de façon plus que questionnable par le PLQ et son MTQ pour réparer un bout d’autoroute et TROIS (???) de nos plus grosses firmes d’Ingénieurs-conseils qui doivent s’unir pour rendre les services d’ingénierie CIMA+/Dessau/SNC-Lavalin (attention bien cet ordre), … curieusement toutes trois impliquées dans le Toit du Stade et de bons amiiiiis de M. Charest et de son PLQ.

Eh bien moi, une telle situation m’interpelle et me dérange parce qu’à cause d’elles, M. Bourassa et maintenant M. Charest ont bafoué les règles d’éthiques professionnelles d’architecture d’avril 1974 jusqu’à ce jour dans notre projet du Stade ? Ils ont chassé et tenu à l’écart de son grandiose Projet, son créateur l’Architecte « maudit français » Roger Taillibert. Et vous, êtes-vous interpelés comme moi ?


La vraie cause de cet effondrement.

Dès le lendemain je mettais sur Facebook un 1er article faisant état des causes possibles de cet effondrement et le 2 août 2011 suite au rapport que l’Ingénieur Dinh Kai Vo m’a fait parvenir, je concluais qu’il y avait erreur dans le devis des Ingénieurs … de Lavalin.

Suite à mon texte, le MTQ et son Ministre étaient « condamnés » à conclure les vraies causes de cet effondrement et les vrais responsables.


Voici quelques passages de ce texte du 2 août 2011 :

… … Si le travail de démolition a été effectué par hydro-démolition c’est-à-dire enlèvement du béton désagrégé par un jet d’eau à forte pression, de larges surfaces en dessous et autour des appuis des poutres son disparues et la poutre est tombée. … …

… … Je suis Ingénieur civil en structure de l’École Polyclinique de Lauzanne (Suisse) avec deux maîtrises en structure (Centre de hautes Études en Béton Armé et Précontraint de Paris et de l’Université de Sherbrooke). J’ai participé au dimensionnement des consoles du Stade Olympique de Montréal. J’ai travaillé au Ministère du Transport du Québec du 25 mai 1987 au 30 septembre 1996. … …

… … La cause la plus probable de l’effondrement est la destruction des appuis des poutres.

Par : Dinh Khai Vo, Ing. en structure M.Sc.A.

… …

… …L’histoire en est rendue à pointer les gens du Ministère du Transport du Québec qui devraient/pourraient être sur le chantier … alors que le contrat total est donné à ces 3 grosses firmes d’Ingénieurs (CIMA+ engagé par la RIO pour diriger l’Appel d’offres du prochain Toit du Stade, SNC-Lavalin qui nous a donné 2 Toits du Stade Olympique abandonnés et Dessau que Montréal avait sur le contrat des compteurs d’eau abandonné lui aussi et qui fait des rapports sur le Stade ) ! …

…… … L’Entrepreneur qui a fait les travaux de la 720 Est … jure dur comme fer qu’il a respecté à la lettre les plans et devis préparés et signés par les Ingénieurs-conseils engagés par le MTQ (laquelle des 3 firmes ? Ce serait SNC-Lavalin un Ingénieur m’a dit). Est-ce que ceux-ci indiquaient de ne pas enlever de béton sous les poutres ou tout au moins les supporter durant ce travail … C’est une histoire à suivre. J’ai hâte d’en connaître le vrai dénouement, les vraies raisons que l’on donnera … après quelques mois de discussions de tout ce bon monde, la politique aidant.

Par : Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.

J’ajoute que CIMA+ avait le mandat de la surveillance des travaux. Donc les Ingénieurs de cette firme auraient dû récupérer cette erreur du devis et donner les directives qui manquaient au devis.



Oup ! Nous amiiiis Ingénieurs sont piégés.
Que pouvons-nous faire pour les sortir de là ?

Chronologie des événements qui a beaucoup à nous dire.

31 juillet 2011 : Le paralume tombe. Dès le 2 août 2011 je produis un texte avec les vraies raisons de l’effondrement suite à l’avis que j’ai reçu d’un Ex-Ingénieur du MTQ (2 maîtrises en béton armé et précontraint). Le PLQ et son MTQ ont les bras liés, les vraies raisons étant déjà publiques et écrites noir sur blanc.

31 juillet 2011 : Le Ministre Sam Hamad s’enfarge dans ses propos en disant : « Ne craignez pas toutes nos structures sont sécuritaires », et ce, même si une d’elles venaient tout juste de tomber.

7 septembre 2011 : Depuis le 11 août 2010 M. Hamad s’était vu confier le dossier « Duchesneau », un clou au pied de M. Charest et de son PLQ. Selon l’usage au PLQ de « changer le messager » M. Hamad perd sa job au profit de M. Pierre Moreau.

Qui plus est ! Depuis 3 ans Radio-Canada (2008 - 2011) fait état de la collusion au MTQ. Déjà la 2ième version du rapport Duchesneau est prête et le PLQ en connaît les conclusions où il est pris la main dans le sac de la corruption, de la connivence avec nos grosses firmes de génie conseil reliées au financement du parti politique au pouvoir.

Alors … il faut agir prudemment et tenter de montrer pattes blanches.

Un rapport est demandé à 2 Ingénieurs indépendants.

Le 3 février 2012 (6½ mois plus tard), Québec (le PLQ) demande au Procureur général d’intenter des poursuites civiles contre le consortium de génie CIMA+/Dessau/SNC-Lavalin : « Il nous apparaît très clair qu’une faute a été commise lors de la conception des travaux et qu’elle est à la base même de l’accident survenu le 31 juillet 2011. Les responsables devront en supporter les conséquences », dixit le Ministre Pierre Moreau.

4 février 2012 : La manchette qui a fait la une dans les journaux La Presse – Le Devoir – Le Journal de Montréal – The Gazette du 4 février 2012, me laisse songeur en tant qu’Ingénieur et acteur privilégié dans le dossier du Stade, alors que Québec s’est rendu à l’évidence d’une faute dans le devis des Ingénieurs et a décidé de poursuivre ce consortium pour plusieurs millions de dollars, soit les dommages directs et pas d’autres comme c’aurait été le cas pour tous Québécois.

Un ex-Ingénieur du MTQ.

Un ex-Ingénieur du MTQ, qui fut en charge de tels projets pendant 10 ans et qui me suit sur Facebook m’a téléphoné vendredi le 3 février 2012 pour me dire : « Avez-vous entendu la cause de l’effondrement du paralume que vient d’annoncer le Ministre des transports et la poursuite de plusieurs $ Millions qui en découle ? Il ne pouvait pas conclure autres choses puisque vous avez écrit la vraie cause de cet accident sur Facebook le 2 août 2011. Voyez-vous qu’ils lisent vos écrits ». J’ai simplement ajouté : « S’ils pouvaient faire de même avec mon site sur le Stade et son Toit ».

27 juin 2012 : Mme Kathleen Lévesque du journal Le Devoir rappelle au PLQ que 4 mois après sa mise demeure aucune poursuite n’a encore été intentée contre CIMA+/Dessau/SNC-Lavalin.

31 juillet 2012 : Un mois après le rappel de Mme Lévesque, Québec réclament $3,45 Millions des firmes CIMA+/Dessau/SNC-Lavalin auxquelles le Procureur général a ajouté l’Entreprise Laco qui a bien affirmé avoir respecté à la lettre le devis des Ingénieurs amiiiiis du PLQ et du MTQ.


1er août 2012 : Craignant a) de se faire reprocher durant la période d’élections de ne pas avoir poursuivi ses amiiiiis et b) pour éviter la Commission Charbonneau où il sera amplement question des pratiques répréhensives du PLQ ce qui influencerait le vote des Québécois, M. Charest déclenche des élections « d’été » qui seront tenues le 4 septembre 2012, 13 jours avant les reprises de la Commission Charbonneau.



Si vous avez bien suivi le jeu des dates.

Ne trouvez-vous pas que les décisions vont avec « l’air du temps » et la corruption découverte.

La chronologie des événements nous montre le vrai visage de M. Charest et de son PLQ entremêlés dans la corruption, les amiiiiis Ingénieurs et son financement de Parti, un peu …, beaucoup … comme dans le dossier Duchesneau. Pour voir cet article, cliquez ici.


Que l’automne sera long et chaud pour M. Charest qui aura voulu éviter la Commission Charbonneau avant les élections ! C’était lui le seul décideur. Mais il ne peut pas contrôler le vote des Québécois le 4 septembre 2012. Alors il essaie de l’acheter avec ses $$ Millions et ses messages publicitaires.

Le 4 septembre 2012 nous verrons si la devise du Québec est bien « Je me souviens » … de rien !



Des règles d’éthiques inexistantes pour M.Charest.
Ne vous trompez pas de nom.

C’est bien CIMA+/Dessau/SNC-Lavalin
et non SNC-Lavalin/CIMA+/Dessau.

Ce sont 2 entités différentes juridiquement, mais avec exactement les mêmes personnes, les mêmes responsables. Ce voltige permet d’avoir des contrats quand même lorsque le donneur (le MTQ) ne respecte aucunes règles d’éthiques professionnelles, que tu as été trouvé coupable d’une faute et que tu es poursuivi ! Les règles dictent de ne pas donner de contrats pendant plusieurs années. Ici M. Charest et son PLQ oublie tout et leur donnent des contrats quand même. Ça rapporte.

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce vendredi 17 août 2012


Les articles de cette série sur le vrai visage de M. Charest et de son PLQ :-

  • Article #1 : Les « entourloupettes » de M. Charest et de son PLQ
                     Dans le dossier de M. Jacques Duchesneau.
                     M. Jacques Duchesneau Bravo. M. Jean Charest Chou.
  • Article #2 : Les étudiants et Mme Line Beauchamp « « de la chair » » à élections.
  • Article #3 : Le Toit de la corruption en Appel d’offres depuis 10 ans en mode machination libérale.
  • Article #4 : La Commission Charbonneau doit enquêter le Toit du Stade,
                     le 5ième Toit, en soumission depuis 10 ans !
  • Article #5 : 38ième Anniversaire de la corruption dans le Parc Olympique.
                     Le Toit du Stade : Impasse au sommet – le PLQ est dans le coup.
  • Article #6 : Le rôle des partis politiques dans l’Histoire du Stade.
  • Article #7 : Beaucoup plus que l’effondrement d’un paralume.
  • Article #8 : L’Amphithéâtre de Québec.
                     Je vous plains M. Labaume. Bonne chance M. Péladeau.
  • Article #9 : Mon souhait le plus sincère.
                     Qu’un JEAN DRAPEAU 2012 se lève au Québec !







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf