Les textes

K02 - Notre échéancier des études et travaux
K22 - L’Université de la technique a servi à quoi ?
K26 - Pourquoi la préfabrication ? Pourquoi les français ?
K28 - Le Vélodrome est terminé... Le COJO prend possession du Stade
K29 - Des études - Des mandats - L’omniprésence d’ingénieurs, de firmes d’ingénieurs
K30 - Les Expos vantent notre Stade et partent
K31 - La RIO contrôle l’information, trompe l’Histoire et joue à la chaise musicale
K.51 La grande tromperie
K.52 À l’Entreprise Charles Duranceau – Chapeau
K.53 À l’entreprise Schokbéton - Chapeau
K.54 Lavalin, le puissant
K.55 Le rôle des partis politiques
K.56 Les Québécois se souviennent
Plusieurs autres textes
sont à venir

AU SECOURS, LES INGÉNIEURS FRANÇAIS,
SINON PAS DE JEUX

SOS aux ingénieurs français de S.E.E.E. et d’Europe-Études

Le Mandataire-Coordonnateur et le Gérant des travaux ne pouvaient pas faire mieux que nous pour débuter les travaux du Stade. Les plans de structure de ce bâtiment ne permettaient pas d’excaver les empattements des consoles, le 1er élément à construire. La panique commençait à s’installer à bord. Aux grands maux les grands moyens, il faut enlever le mandat à nos ingénieurs du Stade pour la structure non conventionnelle, les consoles, l’anneau technique, le Mât et la toiture des Piscines.

Québec devait sortir Québec. Le CCJO (1) et le mandataire-coordonnateur devaient décider de faire exécuter les plans de structure par d’autres ingénieurs que ceux que Québec avait fortement recommandés (!?) à Montréal. Quels ingénieurs pouvaient le mieux réaliser les plans de structure de notre projet Stade-Mât-Centre de natation que les ingénieurs français avec qui M Taillibert avait travaillé lors de sa conception ? Qui connaissaient le mieux cette technique française de construction, si ce n’étaient pas eux ? La décision n’était facile à prendre, mais le bien du projet passa avant tout.

En mai 1974, 24 mois après l’annonce de nos projets, aucun empattement n’était excavé (comme le démontre la photo datée du 14 mai 1974 ci-dessous), donc pas de plans utilisables. Il fallait tout reprendre. Pour limiter les pertes de temps pendant les discussions sur comment remplacer le bureau de structure du Stade, dès mai 1974 en catimini deux bureaux d’ingénieurs français, à qui l’Architecte Taillibert avait fait appel pour ses projets lors de la conception se sont mis au travail pour refaire calculs, plans et devis. Dès juillet 1974, le bureau d’études SEEE fut engagé officiellement pour le Stade de même que le bureau Europe Études pour le Mât et le toit des Piscines à la base du Mât. Ce dernier bureau avait travaillé avec nos ingénieurs de TGL (2) pour le toit du Vélodrome. À partir de mai 1974, les nouveaux plans avancent très rapidement et le 5 août 1974 les fondations du Stade débutent. Un mois et demi plus tard, l’excavation des empattements progressait rapidement voir les photos ci-dessous.

Semelles du Stade non excavées – 14 mai 1974
Semelles du Stade non excavées
14 mai 1974
Cliquez sur la photo pour agrandir
Début de l’excavation des semelles du Stade – 25 septembre 1974
Début de l’excavation des semelles du Stade
25 septembre 1974
Cliquez sur la photo pour agrandir

C’est à ces ingénieurs qu’il nous faut faire appel pour régler une fois pour toutes l’état de la structure du Stade et notre problème de Toit. Pour voir mes recommandations, cliquez ici.


(1) CCJO - Le Comité de Contrôle des Jeux Olympiques créé par le Gouvernement du Québec en début 1973.

(2) TGL – La firme québécoise d’ingénieurs Trudeau, Gascon, Lalancette – Marc Trudeau, Gilles Gascon et Jean-René Lalancette.

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Mai 2010







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf