Les textes

K02 - Notre échéancier des études et travaux
K22 - L’Université de la technique a servi à quoi ?
K26 - Pourquoi la préfabrication ? Pourquoi les français ?
K28 - Le Vélodrome est terminé... Le COJO prend possession du Stade
K29 - Des études - Des mandats - L’omniprésence d’ingénieurs, de firmes d’ingénieurs
K30 - Les Expos vantent notre Stade et partent
K31 - La RIO contrôle l’information, trompe l’Histoire et joue à la chaise musicale
K.51 La grande tromperie
K.52 À l’Entreprise Charles Duranceau – Chapeau
K.53 À l’entreprise Schokbéton - Chapeau
K.54 Lavalin, le puissant
K.55 Le rôle des partis politiques
K.56 Les Québécois se souviennent
Plusieurs autres textes
sont à venir

Pourquoi le Gérant de projet et la RIO ont-ils abandonné l’exigence
d’un contrat selon le type de PPP après avoir rejeté les soumissions
et lorsqu’il n’y avait que SNC-Lavalin de retenu ?

Le contrat du type « PPP » est une trouvaille gouvernementale qui permet d’annoncer de coûteux projets pour faire rêver les Québécois ou pour récolter des appuis lors d’élections, sans avoir l’argent pour les payer, en augmentant notre hypothèque que nos enfants devront rembourser. Elle permet aussi de mettre et de changer les conditions d’appels d’offres de façon que les contrats soient donnés à l’entreprise de notre choix. C’est magique !

4ième Toit : Appel d’offres d’un contrat en mode PPP

Premier Appel d’offres – Août 2004. - Les documents de soumission préparés par le gérant de projet indiquent à l’article 1 : La RIO projette de confier à un Partenaire un contrat pour le remplacement du toit du Stade olympique de Montréal, Canada dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Cinq candidatures furent soumises et rejetées.

Deuxième Appel d’offres – Janvier 2005. - L’article 1 reprend la même exigence du premier Appel.

Quatre compagnies répondirent à ce deuxième Appel d’offres. Sur recommandation du Gérant de projet, la RIO en rejette 2 et en garde 2, Janin/Atlas et SNC-Lavalin. Janin/Atlas se retire et SNC/Lavalin demeure seul en piste.

Avis d’intention de la RIO

Le 28 juin 2010, la RIO émet une Avis d’intention à l’effet qu’elle veut obtenir du Gouvernement du Québec l’autorisation d’octroyer à SNC-Lavalin la construction de son lourd Toit d’acier, … pendant que l’assemblée nationale est en vacances !

Pour se faire bon prince, la RIO invite d’autres soumissionnaires (qui n’auront pas droit au $500,000 pour leur projet comme ce fut le cas pour SNC-Lavalin !) à présenter un dossier de candidature … parce qu’elle a changé les modalités de paiement. Ce n’est plus un contrat en mode PPP ; la RIO paie 50% à l’acceptation des travaux, 25% 5 ans après les travaux et l’autre 25% remboursable sur 25%.

Quel soumissionnaire pouvait imaginer qu’il recevrait 50% du coût dès la fin des travaux et 25% sous 5 ans ? C’est devenu du PPP manipulé.

Le Directeur de la RIO le confirme. - Les propos de M. René Morency, Directeur de la RIO, ont été rapportés dans le Journal de Montréal à l’effet « que les règles du PPP avaient été abandonnées » … après que l’entreprise Janin/Atlas se soit désistée et alors qu’il ne restait que SNC-Lavalin.

Où se situe la transparence dans ce dossier ?

Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce 28 juin 2010







Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf