Les textes

Jean Drapeau
A.JD.02 - Le M. Jean Drapeau que j’ai connu
A.JD.03 - Ses dernières années. Merci M. le Maire.
Roger Taillibert
A.RT03 - Qui est l’Architecte Roger Taillibert ?
A.RT04 - Ses honoraires et ses droits d’auteur bafoués
Claude Phaneuf
Documents aux 3 chefs
Plusieurs autres textes
sont à venir

Dossier : Les Jeux Olympiques de 1976 à Montréal et leurs conséquences

22 UNIVERSITAIRES ET 2 PROF DE L’INSTITUT DE RENNES EN FRANCE



 

Incroyable mais vrai. Pour la première fois en 35 ans, quelqu’un a manifesté de l’intérêt pour la «Vraie Histoire» des Jeux Olympiques de 1976 à Montréal et de leurs conséquences.

Cette demande ne m’est pas venue du Québec, ce qui aurait été tout à fait normal, mais de 22 étudiants universitaires et 2 professeurs en 2ième année de Master en Urbanisme et Aménagement du territoire à l’Institut de Rennes en France que j’ai rencontrés le 11 avril 2011 à Montréal.

Trois d’entre eux, les organisateurs, sollicitaient une rencontre avec moi à ce sujet, Lucie Mahin, Maxime Trouilleux et Benoit Rouxel. M. Rouxel m’expliqua que dans le cadre d’un voyage d’études à Montréal le groupe avait recherché 4 événements marquants de l’histoire du développement de notre Ville. 2 d’entre eux étaient des incontournables l’Expo 67 et les Jeux Olympiques d’été de 1976.

Leurs recherches sur les Jeux Olympiques de 1976 les ont amenés à découvrir mon site et mes nombreux textes (plus de 150 à date). C’est ainsi qu’ils demandèrent à me rencontrer pour avoir ma vision des Jeux Olympiques de 76 et de leurs conséquences.



 

Lucie Mahin m’écrivait : « Actuellement étudiante en aménagement et urbanisme, je me permets de vous contacter car mes camarades et moi-même avons l’occasion d’effectuer début avril un voyage d’étude à Montréal (entre le 9 et le 17). Pour enrichir celui-ci, nous projetions de visiter le parc olympique. Or, nous avons eu l’occasion de lire vos recherches sur le stade et nous avions espéré pouvoir visiter en votre compagnie le parc pour enrichir nos connaissances en la matière ».

Maxime Trouilleux ajoutait : « Je me permets de vous contacter car dans le cadre de ma formation universitaire, l'ensemble des étudiants de la formation organise un voyage d'étude à Montréal. Nous souhaiterions pouvoir découvrir le site olympique des Jeux Olympiques de 1976 en bénéficiant d'une visite qui serait axée sur une vision urbanistique du site. Votre carrière d'ingénieur et votre implication dans la conception du stade olympique nous semblent vraiment pertinentes. En effet, il serait intéressant d'avoir votre point de vue sur le site olympique et particulièrement sur le stade olympique de Montréal ».

Benoit Rouxel émettait ce communiqué aux participants pour préparer cette rencontre : « M Phaneuf a été ingénieur en chef sur le projet du stade olympique, nommé par la ville de Montréal et son maire de l’époque, Jean Drapeau. Il a par la suite dénoncé les agissements de la RIO (Régie des Installations Olympiques), notamment la gestion du parc olympique, l’incapacité de la RIO à finir le projet, le gaspillage des deniers publics,… M Phaneuf nous racontera sa vision des JO de 76 à Montréal et leurs conséquences. »



 

Bistro In vivo

Cette rencontre d’une durée de 2 heures eut lieu lundi le 11 avril 2011 au Bistro In Vivo du 4264 rue Ste-Catherine Est, tout juste au sud du Stade et fut suivie d’une courte visite du site et des Piscines. 2 jours plus tard le groupe retournait au Parc Olympique pour la visite touristique habituelle et pour monter au haut du Mât.

2 heures riches d’expériences où plusieurs prirent de nombreuses notes et photos, y compris leurs professeurs M. Jean-François Inserguet et M. Laurent Montevil qui les accompagnaient. Pour la première fois, je vivais cette expérience où la grande majorité des participants écrivaient presque tout ce que je disais.


Bistro In Vivo, 11 avril 2011
Claude Phaneuf répondant aux questions
Cliquez sur la photo pour agrandir
Bistro In Vivo, 11 avril 2011
Claude Phaneuf répondant aux questions
Cliquez sur la photo pour agrandir
Bistro In Vivo, 11 avril 2011
En plein travail, notes à la main
Cliquez sur la photo pour agrandir

Merci pour les cadeaux du terroir français : Une excellente tarte à la viande et un riche caramel au beurre de cette région de Rennes France. Merci à vous Lucie Mahin, Benoit Rouxel et à vos parents.

Merci pour votre bon vin Bordeaux – Baron de Lestac 2009 et pour votre belle mallette authentifiée « UNIVERSITÉ RENNES 2 » que je conserverai soigneusement.

Bistro In Vivo, 11 avril 2011
Lucie Mahin – Claude Phaneuf - Benoit Rouxel
En arrière-plan : Simon Crénel et Nicolas Levesque
Cliquez sur la photo pour agrandir
Bistro In Vivo, 11 avril 2011
Claude Phaneuf – Benoit Rouxel – Maxime Trouilleux
En arrière-plan : Tony Beauverger et Sophie Gorry
Cliquez sur la photo pour agrandir

Les voilà ces responsables, les organisateurs : Lucie Mahin, Benoit Rouxel et Maxime Trouilleux.

Dire que personne (ou très peu) au Québec ne s’intéresse à la Vraie Histoire du Stade, surtout pas les journalistes (dont un qui devait envoyé un représentant/photographe qui n’est jamais venu), … parce qu’ils nous feraient découvrir les 2 grands responsables de ce fiasco technique et financier, Lavalin et le Parti Libéral du Québec avec sa RIO … et eux combien de journalistes craignent de leur toucher ?



 

Mon exposé (que je reprends le 6 juin 2011 à l’Université de Montréal)

Voici en quelques mots l’objet de mes propos.

Montréal planifiait son Parc des Sports depuis 100 ans.
En 1962, M. Drapeau découvre l’olympisme.
Montréal a besoin d’un grand Stade pour ses équipes professionnelles.
Montréal est choisie « Ville Olympique » des Jeux d’été de 1976 à sa 2ième tentative en mai 1970.
Montréal développé vers le nord et le Sud, le Parc Olympique s’implante dans l’est
D’où le Métro vers l’est de Montréal.

Le meilleur projet du Maire Drapeau.
Le Parc Maisonneuve et le Parc Olympique.
L’astucieux plan d’autofinancement de M. Drapeau.
Les leçons de la construction du Métro et d’Expo 67.
Les politiciens d’Ottawa et de Québec lui mettront des bois dans les roues.

Les critères de conception du Parc Olympique.
Le choix du maudit Architecte français Roger Taillibert. Sa feuille de route.
Le Service des Travaux publics de la Ville dirigera la construction.
Je suis nommé en charge. De la Division chargé du Parc Olympique.

Une erreur : L’obtention des championnats cyclistes de juillet 1974.
Le début des travaux.
Un complexe avant-gardiste et des techniques de construction révolutionnaire.
Le Vélodrome le plus compliqué du Parc Olympique.
Québec mate M. Drapeau et Montréal au profit de LVLV et Désourdy.
Des Ingénieurs-conseils québécois ont failli, pas tous. Bravo TGL.
Les Ingénieurs de Freyssinet et de S.E.E.E. (Agence Taillibert) refont nos plans et sauvent nos Jeux.
Les contrôles modifiés et les ouvriers et matériaux disparaissent.
Les retards s’accumulent.
M. Drapeau essuie un refus de Québec, ses hommes forts resteront au dossier.
Québec (M. Bourassa) créera sa RIO pour remplacer LVLV et DD.
À cause de la préfabrication des pièces, le Stade est monté en 7 mois.
Les Jeux ont lieu.
Québec (Parti Québécois) veut savoir.
L’enquête de la commission Malouf.
Québec insulte la France.
Des déficiences qui n’en sont pas.
Taillibert un 1er procès.
Le 1er Toit Socodec-Lavalin.
Le 2ième Toit, un Toit lourd d’acier.
Le 3ième Toit Birdair.
Le 4ième Toit SNC-Lavalin.
Nos équipes professionnelles quittent.
La mauvaise gestion de la RIO.
Les coûts prévus et les coûts réels.
Un dossier détruit par la maudite politique.
Le Jean Drapeau que j’ai connu.
Un traitement honteux de l’Architecte et ses droits d’auteur piétinés.

Le dernier Toit, point final, le 5ième !
Le Parc Olympique d’aujourd’hui et
Mon Parc Olympique de l’avenir. Surveiller ce texte en ligne prochainement.



 

Voici l’appréciation de cette séance de travail que j’ai reçue de M. Rouxel

Bonjour M Phaneuf.

Comme promis je vous envoie quelques photos que j'ai pu recueillir dans la promotion.

En tout cas je vous remercie d'avoir pris le temps de venir discuter avec nous, ce fut un vrai plaisir. Tous ont apprécié votre franc-parler et vos connaissances sur le sujet et plusieurs pensent que ce fut la meilleure intervention de la semaine.

Je vous remercie également pour la mise en contact avec M Taillibert. D'ailleurs nous avons pu visiter la Tour sans frais. A ce sujet je crois qu'il y a eu un malentendu, la personne en charge de la communication à la RIO n'était pas au courant de notre venue. Mais bon je crois qu'elle a pris peur quand je lui ai dit qu'on vous avait rencontré. Elle nous a fait offrir la montée !!!

Je vous souhaite bonne continuation, et je me tiendrai régulièrement au courant de vos avancées sur le sujet du toit grâce à votre site. Encore merci pour votre disponibilité.


Benoit Rouxel

*******************************************

Et ce petit mot de Lucie Mahim

Bonjour M. Phaneuf,

Merci encore pour votre accueil et votre riche exposé qui a pleinement participé à notre découverte de votre magnifique ville !

Au plaisir de vous revoir.
Cordialement.


Melle MAHIN LUCIE


 

J’ai été frappé par le sérieux de leur démarche, par l’attention de tous les instants où chacun notait mes propos et par leurs questions très appropriées.

Notre relève, des jeunes qui veulent connaître le Vrai, quel rafraîchissement !
Avec de tels Universitaires le patrimoine de Montréal sera protégé.


Claude Phaneuf, B.A., B.Sc.A.
Un des trois pionniers concepteurs du Parc Olympique et du Stade.
Membre de l'OIQ de 1962 à octobre 2006.
Ce samedi 28 mai 2011








Pour m'adresser une question ou un commentaire, écrivez à info@stadeolympiquemontreal.ca

Pour se procurer le dernier livre de M. Taillibert "Stade olympique de Montréal, mythes et scandales", suivre le lien suivant :
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1159386

Toute reproduction totale ou partielle du contenu de ce site, sans autorisation, est formellement interdite.
©Claude Phaneuf 2017

Site web créé par Samuel Labrie
 
Claude Phaneuf sur Facebook Claude Phaneuf